[ITW] Chloé nous parle de son live, Endless Revisions

Le mercredi 20 décembre 2017 dans Interview, Music

Chloé by Philippe Levy@Arte Mix dec 2017

© Philippe Levy

La DJ et productrice Chloe a dévoilé au mois d’octobre son troisième album, Endless Revisions. Le 26 janvier 2018, elle dévoilera en exclusivité son nouveau live à la Gaîté Lyrique.

Hello, et merci de répondre à nos questions ! Comment s’est passée la soirée Marathon ?

La soirée s’est très bien passée, nous avons joué avec Vassilena notre live en version 50 minutes pour la première fois à Paris. On s’était rencontrées car le collectif Sourdoreille nous avait proposé il y a un an une collaboration autour de l’œuvre de Steve Reich, nous avions travaillé un format 25 minutes sur « Music for 18 Musicians ». Depuis, nous avons développé des compositions personnelles et un live, c’est la naissance de notre duo.

Pourquoi avoir attendu 7 ans pour cet album ?

Après mon second album, je ne voulais pas repartir en immersion dans un travail long, car faire un album oblige à passer de longues heures seule en studio. J’ai travaillé sur des projets de collaborations et des formats plus courts, comme des maxis ou des remixes. J’ai collaboré avec le groupe franco chilien Nova Materia. J’ai aussi collaboré avec des musiciens kabyles pour la compo de la B.O. du premier long métrage de Lidia Leber Terki, « Paris La Blanche ». C’était d’ailleurs ma première B.O. de long métrage.

Tu as 20 ans de carrière derrière toi ; en tant que DJ, comment on garde de l’enthousiasme pour les nouvelles sorties ?

Il y a de très nombreuses sorties et je découvre tout le temps des nouveaux labels et producteurs, c’est une découverte sans fin. Je ne vois pas trop comment m’arrêter de jouer finalement. Peut être justement créer un label me permet de prolonger ce travail de défricheur.

Peux-tu nous parler de Lumière Noire ? Qu’est-ce que le Rex t’a apporté ?

Lumière Noire c’est le nom de ma soirée au Rex Club. Puis j’ai voulu recommencer quelque chose de nouveau, alors c’est devenu un label. Je reçois pas mal de démo de producteurs, et j’ai de vrais coups de foudre sur des morceaux. Le label me permet donc de les sortir et de les défendre à ma façon.

En ce moment, y a -t-il un artiste qui t’excite ?

Oui il y en a beaucoup : Il est Vilaine, Sutja Gutierrez, Inigo Vontier, Tolouse Low Trax

Y a-t-il un fil rouge à Endless Revisions ?

L’idée était surtout que chaque morceau raconte quelque chose, et qu’il soit cohérent avec les autres. Je voulais aussi avoir quelques collaborations, d’où la participation d’Alain Chamfort, Rhys Chatham, Ben Shemie, Nova Maria

Comment composes-tu ?

Il n’y a pas de règles précises. Je commence par établir un tempo, je commence parfois des morceaux rapide et en essayant des choses je me rends compte qu’en les ralentissant ils se passent pleins de nouvelles choses. C’est un melange d’idées, d’accidents, et de choix assumés.

Qu’est ce qui t’intéresse dans le live, mise à part la prise de risques ?

Le live me permet de jouer mes morceaux d’albums, de les faire vivre autrement que sur un disque, et surtout de les construire en direct et en interaction avec le public. Je joue différemment à chaque fois selon le lieu, le son de la salle, le public… Un peu comme quand je mixe finalement !

En quoi va consister ton live Endless Revisions ?

J’ai conçu un live machines. J’amène des éléments de mon studio, ce qui me permet de jouer des morceaux tels que je les avais conçus lors de la production de mon album. Je sample pas mal en direct des choses ce qui me permet de garder une part d’improvisation, mais surtout je construis l’architecture de mon live en direct. Mon live est accompagné d’une jolie scénographie et des projections mapping orchestrées par le collectif Scale.

© Alexandre Guirkinger

© Alexandre Guirkinger

Pourquoi à la Gaîté Lyrique ?

La Gaîté Lyrique est pour moi un lieu qui se situe parfaitement entre le clubbing et le format concert. Le son est fou, l’accueil y est chaleureux… Je me sens un peu comme à la maison.

Tu es une passionnée de films. Ça influence ta musique ?

J’ai grandi en regardant beaucoup de vieux films avec le cinéma de minuit sur France 3, ça a dû certainement m’influencer. Mais j’adore aussi les films d’anticipation, enfin surtout le sound design de ces films-là.

Beaucoup d’artistes viennent à quitter Paris. As-tu prévu de bouger toi aussi ?

Pour ma part, je ne prévois pas spécialement de quitter Paris, je bouge suffisamment à l’étranger et en France pour rester à Paris, mais sait-on jamais. Et finalement, je connais beaucoup d’artistes qui aujourd’hui viennent habiter à Paris !

Endless Revisions, le 26 janvier à la Gaîté Lyrique.
Billetterieevent Facebook.

Instagram

Follow Us