F.A.M.E. se présente en bande-annonces

Le mardi 31 octobre 2017 dans Interview, Interview, Movies, Music

frenchwaves_jacques

Pour la quatrième année, la Gaîté Lyrique passe en mode cinéma pour le F.A.M.E. : avant-premières, films inédits, performances live… Ils nous présentent quelques extraits de ce qui s’annonce comme le rendez-vous de la rentrée.

To Stay Alive – A Method

Inspiré par le premier livre de Michel Houellebecq, Rester Vivant: méthode, ce film est un voyage borderline entre la folie et la création, la poésie et la souffrance, la reconnaissance et l’isolement. Un film fort, ambitieux, émouvant … qui orchestre la rencontre entre la galaxie Houellebecq (notamment le peintre Robert Combas) et les mots amers de l’écrivain, lus par Iggy Pop en personne.

Southern Belle

Parties de chasse nocturnes, familles déchirées, cocktails de drogues et de médicaments, trafics minables… À travers la vie quotidienne de Taelor, riche héritière à la dérive, Southern Belle trace le portrait en creux d’une Amérique déglinguée et hautement intoxiquée. Sur une musique originale de Maud Geffray (Scratch Massive), un film en forme d’overdose, parcouru d’éclats lynchiens.

French Waves

Une version inédite du film de Julian Starke, présentée en première mondiale. French Waves fait le pont entre la techno des pionniers (Detroit et Chicago), celle du début des années 90 qui inventait une grammaire, et une nouvelle scène française suractive et surdouée : Jacques, Bambounou ou Superpoze…

Montreal New Wave

Une autre vague, celle de la New Wave, qui atteint Montréal à partir de la fin des années 70/début des années 80. Exit les traditions folkloriques poussiéreuses sur lesquelles le Québec se recroquevillait frileusement – vive les vestes à épaulettes, les couleurs fluos, et la créativité débridée. Musique, théâtre, performance, design, graphisme, danse … Montréal saute avec joie dans un futur synthétique et entre de plain-pied dans le monde contemporain. Débordant d’archives et de témoignages, un documentaire plein d’humour et d’énergie créatrice.

The Public Image is Rotten

“Vous n’avez pas l’impression de vous être fait avoir ?” Écœuré, Johnny Rotten jette son micro et tourne le dos aux Sex Pistols. Le punk est mort, mais pas Rotten, qui se réinvente en John Lydon, et fonde Public Image Limited, qui devient le groupe phare du post punk.

Tabbert Fiiller signe le documentaire définitif sur PIL – et c’est un John Lydon toujours aussi mordant et incisif, acerbe et touchant à la fois, qu’on retrouve, habité par des fêlures insoupçonnées.

Cilaos + La Bouche

Un réalisateur extrêmement talentueux, à suivre et à découvrir d’urgence. Camilo Restrepo tourne, monte, développe ses films en 16mm au sein de l’abominable, formidable “laboratoire cinématographique partagé”. Le diptyque musical Cilaos + La Bouche est d’une poésie brute, d’une beauté visuelle envoûtante, et habité par une force singulière.

The Man from Mo’Wax

DJ à 14 ans, patron de label à 18, millionnaire à 21 ans. Et puis…

Rarement la trajectoire classique du “rise and fall“ n’aura été si bien illustrée que par celle de James Lavelle – enfant prodige de l’industrie musicale, pionnier du trip hop et tête brûlée notoire. Un portrait survolté du Wonder Kid James Lavelle et de son label Mo’Wax : de l’ascension fulgurante à l’explosion en plein vol.

Rage

“L’acid techno, la TB-303, les raves, le désordre, les instincts de vie et de mort, les sociétés secrètes et le chaos, l’enfance, le bruit, le plaisir de faire de la musique et de l’écouter, la violence et comment y répondre avec violence.” Un film essai made in Belgique, passionnant, radical et audacieux.

Zerzura

Un “ethno-western” psychédélique, par le fondateur du label Sahel Sounds. La dangereuse quête d’une cité perdue, qui n’est pas sans rappeler le voyage périlleux vers une vie meilleure qu’entreprennent de nombreux exilés.

Déjà primé à F.A.M.E avec Akounak Tedalat Taha Tazoughai (2015), un remake touareg de Purple Rain,Christopher Kirkley signe à nouveau une plongée dans l’imaginaire et les rêves du Sahara, bercée par les guitares du désert.

Tropical Suite

Groupe maudit, Poni Hoax ? Signature avortée avec une major, errance, colère, rupture difficile avec un premier producteur… Le troisième album de Poni Hoax, A State of War, est né dans la douleur et a vécu dans l’ombre.

Après dix ans de collaboration, le groupe est au bord de l’implosion. Il cherche à se réinventer en partant enregistrer un quatrième album décisif sous les tropiques. Bien plus qu’un making-of, ce documentaire révèle la quête musicale et intime d’un des meilleurs groupes de rock français. Et perce — un peu — du mystère du groupe qui veut “faire danser les filles sur une musique d’intellos“.

Le Film And Music Experience, du 8 au 12 novembre à La Gaîté Lyrique. Infos et programme sur le site.

Instagram

Follow Us