Avec Sleep Well Beast, The National continue d’émerveiller

Le mardi 12 septembre 2017 dans Music, News

thenational

Le septième album des Américains de The National, Sleep Well Beast, est sorti ce vendredi sur 4AD.

Trouver un successeur au fantastique « Trouble Will Find Me » n’était pas chose aisée, mais The National nous démontre une nouvelle fois qu’il mérite sa place parmi les groupes les plus reconnus de la scène indé. Le groupe est plein de ressources : forts de leurs 18 ans d’expérience commune et de leurs nombreux side projects (El Vy, Planetarium, Big Red Machine…), les membres du groupe se sont réunis pour nous proposer un disque d’une sensibilité rare.

Après avoir écouté les quatre singles promotionnels pour leur nouvelle galette (The System Only Dreams in Total Darkness, Guilty Party, Day I Die et Carin at the Liquor Store), on ne pouvait être que surexcités ce vendredi lorsqu’on nous avons mis la main sur le précieux objet, intitulé Sleep Well Beast. 12 titres qui s’enchaînent avec une incroyable fluidité, révélant un aspect plus sombre, mélancolique et vaporeux chez le groupe originaire de l’Ohio.

Sublimées par la voix unique de Matt Berninger, les compositions magistralement orchestrées par les frères Dessner et Devendorf prennent une dimension nouvelle, profonde et calme. Plus posé que ses prédécesseur, Sleep Well Beast oscille avec justesse entre des morceaux mélancoliques au piano (Carin at The Liquor Store, Nobody Else Will Be There), des bombes énergiques (Turtleneck, The System Only Dream in Total Darkness, Day I Die) et des morceaux quasi-expérimentaux comme Sleep Well Beast, qui clôture magnifiquement l’album. Un excellent album qu’on aborde comme une immersion dans un nouvel univers sonore pour The National : une combinaison parfaite entre guitares acérées, piano et rythmiques singulières.

On a vu Sleep Well Beast en live à l’occasion d’un concert événement au Centquatre ainsi qu’au Haven Festival. On ne peut vous dire qu’une chose : prenez vos places pour le Pitchfork Music Festival de toute urgence.

A l’occasion de la sortie de Sleep Well Beast, The National a fait appel au réalisateur Marshall Curry, nommé pour l’Oscar du meilleur documentaire, pour réaliser un making-of qui nous plonge dans le processus de création du groupe, à l’aide de la VR et de caméras 360°.

Sleep Well Beast est disponible ici.
The National sera en live au Pitchfork Music Festival : la billetterie ici.

Instagram

Follow Us