Netflix nous plonge dans le plus gros scandale sportif de l’histoire

Le vendredi 18 août 2017 dans Lifestyle, Movies, Sport

Capture d’écran 2017-08-18 à 14.37.24

C’est un gros coup qu’a réalisé Netflix en dévoilant le 4 août dernier le documentaire « Icarus », réalisé par Bryan Fogel.

Ce docu-thriller nous immerge dans le scandale du dopage d’État russe organisé lors des Jeux Olympiques d’Hiver de Sotchi, en 2014.

« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

C’est par cette citation issue du 1984 de George Orwell que le documentaire débute. Une citation qui prendra tout son sens au fil des révélations incroyables présentées au cours des 2h qui suivront.

Le topo de départ est assez simple : « prouver que le système pour tester les athlètes est bidon ». Pour cela Bryan Fogel, cycliste amateur de haut niveau, décide de prendre part à une expérience. Il teste un programme intensif de dopage basé sur l’EPO (une hormone de croissance) et la testostérone, avec pour objectif de montrer qu’il est possible d’échapper au résultat positif lors des tests anti-dopage.  Son postulat est simple : « si [il est] capable d’y arriver, n’importe quel athlète peut le faire ».

Au fil de ses échanges avec les pontes de la lutte contre le dopage, Bryan Fogel entre en contact avec Gregory Rodchenkov, directeur du laboratoire Olympique anti-dopage de Moscou. A l’époque ou le documentaire est tourné, ce laboratoire commence tout juste à faire l’objet de suspicions de la part des autorités internationales anti-dopage ; Fogel ne se doute absolument pas qu’il est sur le point de changer l’histoire du sport.

C’est par une succession d’événements sur plus de 2 ans qu’il va collecter les preuves accablantes d’un complot de vaste envergure mêlant le pouvoir politique au monde du sport. De révélations en accusations, le documentaire dresse le tableau édifiant d’un dopage d’État parfaitement orchestré par le gouvernement russe : morts suspectes, corruptions, procès, paranoïa, KGB… Rodchenkov et Fogel deviennent les protagonistes d’un thriller à l’impact spectaculaire.

Les révélations, apportant des preuves supplémentaires au fameux Rapport McLaren, influenceront même les décisions de l’AMA (Agence Mondiale Anti-dopage) et du CIO sur la participation des athlètes russes aux J.O de Rio.

Un documentaire dont l’atmosphère pesante n’est pas sans rappeler celui consacré à Edward Snowden, CitizenFour. A voir absolument !

Instagram

Follow Us