[ITW] Peter Von Poehl était en live à la Villa UGC pendant le Festival de Cannes

Le mardi 30 mai 2017 dans Interview, Interview, Movies, Music

20170525-AduParc-UGC-PeterVonPoehl-9642

Peter Von Poehl était en concert à la Villa UGC pendant le festival de Cannes avec BETC Pop, on en a profité pour en apprendre plus sur lui avant son concert.

1 – Tu as fréquenté des milieux différents (des groupes de rocks, des musiques plus « classiques » (Alain Chamfort, Vincent Delerm…) ou électroniques (Birdy Nam Nam), quels sont tes influences ?

J’ai toujours apprécié la liberté de passer d’un milieu à l’autre – que ce soit dans l’univers musical ou dans ma vie privée. J’ai conscience d’être privilégié. J’ai commencé ma carrière dans la musique en écrivant des chansons pour d’autres artistes et je me suis mis à faire mes propres réalisations relativement tard. Ces dernières années, le travail que l’on me commandait était surtout lié aux films, mais aussi au théâtre et à la danse contemporaine. Tout cela m’inspire beaucoup et inspire directement mes albums solo.

2 – Tu as travaillé avec Michel Houellebecq – avec AS Dragon-, tu peux nous parler de cette rencontre improbable ?

Je suis arrivé à Paris en 98 dans un bateau en provenance des Etats-Unis afin de faire un stage dans les studios d’enregistrement du producteur Bertrand Burgalat. J’ai été rapidement employé en tant que « side man » dans le label, pour différents projets.

Je faisais des sessions musicales avec Michel Houellebecq (été 99), il y avait Bertrand au clavier, j’étais à la guitare et il y avait 3 autres musiciens du groupe Eiffel à la basse et à la batterie. Lorsque l’album « Presence Humain » a été réalisé, on a fait quelques représentations tous ensemble, mais assez rapidement Bertrand est devenu très occupé avec son propre album solo et ses autres projets, et c’était la même chose pour les autres musiciens. J’ai donc dû trouver un autre groupe pour ma tournée. Les musiciens ont vite formé un groupe mais sans ma participation. La tournée avec Houellebecq a donné lieu à des moments plutôt épiques aussi bien sur scène que dans les backstages…

20170525-AduParc-UGC-PeterVonPoehl-9653

3.     Quelle est la genèse de ton projet, comment et quand tout ça a commencé ?

J’avais déjà enregistré un album en 2001, mais j’ai tout supprimé avant sa sortie. Cela a mené à une crise existentielle. Mais j’ai mis tout cela dernière moi, j’ai décidé de me concentrer sur le travail. Néanmoins il y avait toujours des bribes de nouvelles chansons qui  me venaient en tête… J’étais dans une situation financière confortable et j’ai trouvé le temps d’enregistrer dans mon appartement puis de faire une version plus clean dans un studio du sud de la Finlande. Les musiques étaient aussi le résultat de recherches archéologiques dans l’univers musical de mon enfance, les basses et les bois sont très inspirés du groupe local de l’armée du salut, et j’ai pris les sonorités de chansons de noël suédoises. Puis avec un l’aide d’un ami DJ mon album s’est retrouvé chez Radio Nova à Paris où il passait quelques fois. A partir de ce moment, je passais mon temps à la poste à envoyer des CDs de mon album que des gens avaient commandé depuis mon site internet! D’ailleurs à ma grande surprise, les commandes sont surtout venues de Californie.

4.     Que représente le festival de Cannes pour toi ? Comment s’est fait le partenariat avec UGC ?

La première fois que je suis allé à Cannes c’était l’année dernière avec un film italien pour lequel j’avais composé la musique. Je ne sais pas comment est arrivé ce partenariat avec UGC, c’est ça qui est génial, ici on rencontre plein de gens, et certaines rencontres mènent à des projets et collaborations.

5.     Quel est ton meilleur souvenir lors d’un concert ?

Il y a un peintre – j’ai oublié son nom – qui le soir retournait dans les musées corriger ses oeuvres et je comprends tout à fait cette idée. Pour moi jouer en live c’est un peu la même chose, on n’est pas obligé de finir une chanson, on peut changer des accords ou des arrangements.

6.     La BO de film qui t’a le plus touché ?

La meilleure musique de film n’est pas forcément bien lorsqu’on retire les images du film. Je suis un grand fan du cinéma de Kore-Eda. Dans son dernier film « After the storm » le film s’ouvre avec une guitare pincée et sifflante et finie avec une chansons de pop japonaise interprétée avec Credo, mais dans le film la musique est parfaite. Kore Eda en fait presque un personnage avec son caractère, je dirais même un rôle principal.

20170525-AduParc-UGC-PeterVonPoehl-9697

7.     Le film sur lequel tu aurais aimé travailler ?

Après la sortie de mon premier album en 2006, je me suis embarqué dans ce que Bob Dylan appellerait une « tournée sans fin », et ça a durée jusqu’en 2010. Pendant ce temps j’ai refusé pas mal de contrats pour des musiques de films mais certaines de mes musiques ont servi de musiques de pub.

8.     Quelle est ta vision / définition de la pop culture…

Richard Hamilton (artiste anglais) est largement considéré comme le premier Pop artiste. Sa définition du terme était: « Populaire (fait pour une grosse audience); Transitoire (oeuvre a court terme); Consommable (facilement oublié ) ». Andy Warhol bien sûr va jusqu’a dire que l’art et les consommateurs sont 2 cultures entrelacées « Faire de l’argent c’est faire de l’art ». Travailler c’est faire de l’art et faire une bonne affaire c’est le meilleur des arts ». En tant que musicien, il est facile de se lamenter sur la tournure que prend l’industrie musicale et ainsi regretter une certaine période. Mon ami Bent Van Looy dirait « embrasse ton temps ». Je pense qu’il a raison, je ne suis pas nostalgique.

9.     Une news à partager ?

Depuis l’élection présidentielle je suis devenu accro aux informations (une addiction pas très rare aujourd’hui si j’ai bien compris). Je me suis abonné à plusieurs journaux que je regarde dès que j’ai quelques minutes. Le coté positif, c’est que je découvre des choses inédites que ce soit en sport, en science ou en économie. Récemment j’ai découvert qu’une expérience scientifique avait permis de découvrir que certains poissons étaient devenus sourds à cause du bruit dans l’océan…

Instagram

Follow Us