« 24H avec » le Sziget Festival

Le vendredi 26 mai 2017 dans Bon plan, Music

Les organisateurs du plus gros festival Open Air d’Europe nous ont partagé leur « playlist type »

Avant tout, on vous rappelle que les tarifs promo se terminent le 31 mai, il reste donc peu de temps pour se procurer des places à des prix réduits, et c’est par ici : szigetfestival

08h DJ Shadow – Nobody Speak

Tu entends “Apéroooooo” résonner dans l’Apéro Camping, le camping francophone du Sziget où tu crèches, car c’est tout simplement le meilleur endroit où séjourner. Tu comprends rapidement que tout le monde n’est pas allé se coucher en même temps que toi. Ta seule envie ? Sortir un ampli et balancer “Nobody Speak” de DJ Shadow pour calmer tout le monde et continuer ta grasse mat’

09h Flume – Sleepless

Impossible de te rendormir, tu te retrouves “sleepless”. Allez, on ouvre la tente, on s’étire au soleil et on va prendre son petit déj au Restro, resto/bistro de l’Apéro Camping. Croissant, jus d’orange et café pour commencer la journée en beauté.

10h P!nk – So what

Allez, c’est l’heure de se décrasser et d’enlever les traces que la soirée de la veille a laissé sur ton corps. Que tu choisisses l’option douche ou l’option lingettes bébé, tu te nettoies en chantant à tue tête le morceau mythique de P!nk. Tu brises 2 ou 3 vitres mais au moins tu as l’impression d’être une rockstar pendant quelques minutes.

11h Wiz Khalifa – We dem boys

C’est l’heure de décoller. Tu prends tout ton crew et vous allez déambuler dans les allées du Sziget, telle la brigade du swag. Vous vous croyez dans un clip, vous marchez au ralenti et il faut dire que ça vous va bien. #thuglife

12h Clément Bazin – Plastic town

Tu arrives à l’ArtZone, lieu magique du Sziget. Tu te rends compte qu’à part la musique, le Sziget est aussi très axé sur l’art et l’écologie. Tu apprends à recycler des bouteilles en plastique pour faire des dauphins et des bracelets de l’amitié pour ton gang.

13h Mac DeMarco – Salad days

Une petite faim ? Tu as le choix entre tellement de repas différents au Sziget que tu hésites. Entre chinois, hongrois, grec, italien, turc, français, ton coeur balance. Après la soirée de la veille, tu te dis que tu vas la jouer soft (#healthy) en te faisant une petite salade avec Mac !

e12

14h Metronomy – The Bay

Quoi de mieux qu’une petite sieste au bord de l’eau après un bon repas ? Tu files direct à la Sziget Beach, faire un petit plouf dans le Danube avant de t’allonger à l’ombre, The Bay dans les oreilles pour un peu de douceur avant d’attaquer les choses sérieuses.

15h The vaccines – If you wanna

Pour te réveiller tu passes voir le live des Vaccines. Tu réalises que t’es sur une île à Budapest, que tu viens de payer ta pinte 2 euros, qu’il fait beau, que tes copains/copines sont là. C’est pas mal la vie parfois hein ?

16h Steve Aoki – No beef

C’est l’heure du goûter, une petite faim ? Rends toi à la Telekom Arena, mets toi le plus proche possible de la scène et ouvre la bouche. Avec un peu de chance tu seras la cible de Steve Aoki pour son célèbre entartage !

17h Her – Five Minutes

 “All I need is five minutes”, c’est ce que tu as dit à tes potes quand tu partais aux toilettes. Tu es revenu 30 minutes plus tard et tu ne trouves plus personne. Pas grave, tu viens de rencontrer un groupe d’écossais tout nus sous leurs kilts et ils t’ont déjà adopté. En deux secondes, tu te fais peinturlurer la tête et sans t’en rendre compte tu ressembles à Mel Gibson dans Braveheart.

18h Rudimental – Waiting all night

De loin tu vois tes potes dans la foule devant la Main Stage. Ni une, ni deux, tu fonces et provoque accidentellement un pogo pendant le concert de Rudimental. Tout le monde suit le mouvement et tu te retrouves projeté au tout devant de la scène, pile au bon endroit pour le prochain concert.

19h Two Door Cinema Club – What you know

Tu sens le dieu de la danse s’incarner en toi, tu sautes partout au rythme des musiques de Two Door Cinema Club. C’est le moment de tenter toutes les chorés que tu répètes depuis un an devant ta glace, ton heure de gloire, c’est sûrement celle-ci !

20h Alt-J – Left Hand Free

L’apéro commence véritablement. Bien évidemment, tu gardes la main gauche libre car un verre de palinka est greffé à ta main droite. Seuls les vrais savent.

21h Macklemore & Ryan Lewis – Can’t hold us

Toi et tes amis rejoignez déchaînés la Main Stage pour sauter partout au rythme des chansons de Macklemore & Ryan Lewis. Tu fais du yaourt avec ta bouche en essayant d’atteindre leur rap game et te prends pour un vrai thug, mais tu te régales et après tout c’est le principal.

22h Crystal Fighters – Follow

T’as rencontré une néerlandaise au physique avantageux et elle t’emmène dans l’OTP Bank A38 pour écouter les Crystal Fighters. Tu te rends compte que c’est pas cool de lâcher tes potes pour suivre une inconnue mais le coeur a ses raisons que la raison ignore.

23h Gusgus – Over

Tu te dis qu’avec plus de 102 nationalités représentées sur le festival, tu as envie de rencontrer plein de monde. Un peu éméché, tu files au coin des restaurants pour embêter les serveurs avec des questions sur la culture de leur pays. Tu finis par retrouver tes amis, qui sont en train de déguster du houmous avec les islandais de Gusgus. Kamoulox ? Non, tout est possible au Sziget.

00h Oliver Heldens – Flamingo

Envole toi tel un flamant rose vers la scène mythique du Colosseum : l’endroit parfait pour taper du pied toute la nuit sur du gros son. La scène est faite en forme d’énorme arène toute en palettes de bois et tu rentres littéralement par la gueule d’un gigantesque loup. Surréaliste.

01h Carl Craig – Sandstorms

Petite traversée du désert pour aller chercher un verre. Tu y arrives à temps pour l’entrée en scène de Carl Craig.

02h Rone – Bye Bye Macadam

La soirée commence comme il faut avec un petit détour pour aller voir Rone sous la mythique A38. Le français fait honneur aux francophones du festival, toujours si nombreux sur place !

03h Fritz Kalkbrenner – Sky and Sand

Sur ce titre mythique tu décides de prendre une pause, allongé sur l’herbe, contemplant les étoiles. T’appelles tes amis laissés en France pour leur expliquer à quel point il ne manque plus qu’eux ici !

04h Michael Mayer – Pride is weaker than love

Michael Mayer arrive et tu sens que tu vas encore passer un petit moment au Colosseum.

05h George Ezra – Budapest

Tu passes par le campfire, un gros feu de camp où l’équivalent des Fréro de la Vega chantent des ballades en chino avec leur gratte, te rappelant tes vacances pas loin de la dune du Pyla. Tu chantes en coeur avec d’autres Szigotos Budapest de George Ezra, des tremolos dans la voix en pensant à cette magnifique ville qui t’a accueilli cette semaine pour des aventures incroyables.

06h Kasabian – Club Foot

Tu retournes à l’Apéro Camping après cette folle nuit pour tenter de dormir un peu avant ton départ et tu tombes sur un groupe de français qui font un beerpong en criant : “RADIO BIÈRE FOOT, LA RADIO DE LA BIÈRE ET DU FOOT.” Tu penses de suite à Kasabian, qui restera sûrement ton meilleur concert de l’année.

07h PJ Harvey – The last living rose

Il reste toujours une personne éveillée à cette heure-là, un peu comme la “last living rose” de PJ Harvey.

08h The Kills – The last goodbye

Il est l’heure de remballer ta tente, il s’agissait des dernières 24h du Sziget. Tu pars la larme à l’oeil, la boule au ventre et pas au top de ta forme. Le sourire revient peu à peu en pensant déjà à l’année prochaine ! Le Sziget se vit au moins une fois dans sa vie, mais pour la plupart ce n’est pas suffisant.

_CSS-1323

Instagram

Follow Us