Netflix, la polémique on vous explique tout

Le mercredi 24 mai 2017 dans Movies, News, WTF

festival-cannes-2016

Pour la premiere fois au festival de Cannes, deux films projetés et en compétition, sont produits et distribués via une plateforme de streaming Netflix

Le problème est que le cinéma doit sa magie et sa pérennité aux grands écrans et que le géant du streaming refuse de payer la diffusion en salle pour ses deux films.

Le CNC (Centre national de la cinématographie) perçoit un pourcentage sur chaque billet de cinéma achetés, qu’il redistribue ensuite sous forme d’aides au cinéma français qu’il soutient activement, de l’écriture à la post production tous les films peuvent percevoir une aide du CNC.

« Accorder une Palme d’Or, ou tout autre prix, à un film qui ne pourra être vu sur grand écran est pour moi un énorme paradoxe. Je n’ai rien contre les nouvelles technologies mais tant que je serai en vie, je consacrerai toute mon énergie à faire découvrir aux jeunes générations la magie du grand écran.”

Pedro Almodóvar – Président du jury de Cannes

D’un autre coté Netflix produit des films novateurs et parfois à risque, le groupe n’hésite pas à faire confiance à des réalisateurs reconnue et à leur laissés libre court à leur imagination.

De plus avec la multiplication des écrans dans notre quotidien la plateforme streaming offre une alternative au piratage, qui lui ne rapporte rien au producteur d’un film.

Pour diffuser ses deux films cannois simultanément dans les salles françaises et auprès de ses abonnés, il aurait fallu à Netflix un visa temporaire d’exploitation. Mais “le Centre national du cinéma a indiqué que les films de Netflix n’étaient pas éligibles à une diffusion restreinte sous [ce] régime d’exemption réservé à des œuvres moins grand public”. Comme le précise le quotidien américain, “la plupart des acteurs de l’industrie cinématographique française […] s’accordent à dire que le délai de 36 mois [entre la diffusion en salles et le streaming] est beaucoup trop long, mais les discussions complexes engagées pour réduire ce délai [concernant les deux films Netflix sélectionnés] ont échoué quelques jours avant que le festival n’annonce un changement de ses règles”.

netlogo

Face à la polémique, les organisateurs cannois ont en effet annoncé une modification des critères pour les films en sélection. “Dorénavant, tout film qui souhaitera concourir en compétition à Cannes devra préalablement s’engager à être distribué dans les salles françaises”, pouvait-on lire dans un communiqué daté du 10 mai.

La France est un paradis du cinéma et aussi la 3ème puissance de production de film dans le monde de l’autre coté la France est un paradis pour les amateurs de cinéma, avec des salles florissantes et des aides publiques en faveur des nouvelles productions. Netflix est un géant mondial du streaming fondé sur l’idée que les salles de cinéma appartiennent au passé. Il était donc peut-être inévitable que ces deux mondes entrent en conflit au sujet du festival de Cannes.”

Instagram

Follow Us