[INTERVIEW] Thomas Azier était à la villa UGC @Cannes

Le mardi 23 mai 2017 dans Movies, Music

_T2A4459

Auteur-compositeur-interprète et musicien néerlandais. Thomas Azier a collaboré avec Stromae et participé à la production de plusieurs titres de l’album Racine carrée, et tire son inspiration d’artistes tels que Woodkid et Jamie XX

L’un de ses titres (Red Eyes) a servi pour une campagne Yves-Saint-Laurent en 2016. Il jouera à la villa UGC à l’occasion du festival de Cannes.

1) Après Hylas et Hylas 001, tu viens de sortir « rouge », ton dernier album. Pourquoi ne pas être resté dans la lignée des Hylas et quelles sont tes attentes pour la sortie de ce dernier album ?

Pour moi, la ligne artistique d’un chanteur ne se résume pas un seul enregistrement. Surtout lorsque la quantité devient la norme. Personnellement j’aime regarder un artiste changer, grandir et évoluer. Pourquoi devrions-nous toujours faire la même chose ? Avec mon album ROUGE, je voulais vraiment construire un album autour de l’écriture de chansons, et je pense que les deux enregistrements sont basés sur des chansons … mais celui-ci est sans fioriture : ma voix, mes mélodies et mes paroles c’est tout. Je n’ai vraiment aucune attente, je pense juste que la bonne musique a besoin d’air … Je pense que c’est un disque qui nécessite d’être écouté à plusieurs reprises, alors j’espère que les gens prendront le temps …

2) Tu as longtemps travaillé à Berlin, tu peux nous en parler ? Etait-ce une source d’inspiration particulière ?

J’ai toujours l’impression que c’est chez moi; et quand j’ai besoin de temps pour prendre l’air, c’est là que je vais … La ville est si grande et verte. Bon, la vie nocturne est évidemment incroyable aussi, mais pour moi c’est beaucoup plus que cela, c’est l’ouverture d’esprit que tu ressens autour de toi là-bas…

3) Quel est l’artiste que tu affectionnes en ce moment et/ou que tu écoutes le matin en te réveillant ?

J’aime cette fille, Kahdja Bonet et sa chanson appelée Honeycomb. À part ça, j’écoute beaucoup le dernier album de Perfume Genius …

_T2A4767

4) Que représente le festival de Cannes pour toi ? Comment est arrivé ce partenariat avec UGC ?

Cannes représente une certaine classe européenne qui se retrouve dans le cinéma et la musique. Je me sens très proche de cet état esprit européen, pour moi, c’est plus un code moral qu’on retrouve que de simples règles sur un document papier… Ce sont les jeunes qui collaborent et communiquent entre eux, échangent des idées. Cannes est un bon moment pour célébrer cela je pense. UGC m’a demandé de jouer dans sa Villa l’année dernière et c’était un moment merveilleux, je bouillonnais d’énergie à l’idée de terminer les chansons de mon album ROUGE, et je les ai toutes jouées dans un cadre intimiste. L’ambiance était assez électrique.

5) Peux-tu nous raconter un souvenir / une anecdote sympa durant l’un de tes concerts ?

Au début j’avais l’habitude de faire des représentations de mon album Hylas avec une petite équipe, un jour alors que le spectacle commençait j’ai dû trouver moi même le chemin jusqu’à la scène. Je me suis retrouvé devant le gardien de sécurité qui ne m’a pas laissé monter sur scène parce que j’avais oublié mon pass.

Une autre, lors de mes premiers jours à Berlin j’étais sur scène tôt le matin en faisant mes balances entre mes machines et les enceintes, un gars est venu sur scène dans ce petit club, a attrapé le micro et a déclaré: hey mec, tu ressembles à un mec de la régie : tu aurais pas un chargeur samsung ?

6) La BO de film qui t’a le plus touché ?

There will be blood, Johnny Greenwood

7) Le film sur lequel tu aurais aimé travailler ?

Les Amants du Pont Neuf. 

8) Quelle est ta vision / définition de la pop culture…

La chose qui me traverse l’esprit c’est que je pense que la curation est devenu presque plus importante que la création . Instagram est un bon exemple, nous sommes des curateurs, donc nous sommes des artistes. La plupart des logiciels et des technologies aujourd’hui nous permettent de  remixer, retravailler ou réutiliser l’art, les styles et les humeurs. Est-ce que cela s’effacera lentement ? Ou est-ce que la curation est la même chose aujourd’hui que la création? Ce sont des choses auxquelles je réfléchis. Personnellement, je trouve que la plupart des musiques autour de moi sont comme des boîtes en or, belles mais quand tu l’ouvres l’intérieure est vide. Donc je suppose que c’est pour cela que je voulais que ce disque traite de la mélodie, de l’harmonie et du pouvoir des mots; Et sonne très européen en même temps.

_T2A4897

Instagram

Follow Us