[ITW] Saint-Ouen, les 21, 22 et 23 Avril, the place to be : Mains d’Oeuvres

Le vendredi 14 avril 2017 dans Interview, Music

(c) 2010 vinciane verguethen

La 13ème édition du Mofo festival 100% indé, se déroulera les 21, 22 et 23 Avril prochains à Mains D’oeuvres (Saint-Ouen), l’occasion pour nous de poser quelques questions à la directrice des lieux : Juliette Bompoint

Bonjour Juliette, alors premiere question : pourquoi « Mains d’œuvres » ?

Mains d’Œuvres tire son nom du titre de sa première exposition, qui était une exposition sur la scène artistique québécoise, présentée en 2002. Elle avait été organisée par Usines Ephémères/Quartiers Ephémères, équipe à la base du projet de transformation de la friche industrielle en lieu culturel. Le nom « Mains d’Œuvres » fait aussi écho à l’histoire même du bâtiment, qui était initialement le siège social et sportif de l’usine automobile Valéo, et à sa réhabilitation. De la directrice aux artistes en résidence, de la chargée de communication au responsable des studios, chacun a mis la main à la pâte et a retroussé ses manches. Mains d’Œuvres s’est construit comme une entreprise solidaire, comme une famille vaillante ! Et l’est resté. La collaboration et l’entraide ont toujours été au cœur du projet.

Main D’œuvres, qu’est-ce que ça symbolise ?

Mains d’Œuvres a mille visages et peut symboliser beaucoup de choses selon l’usage que l’on en fait. Pour moi, ça symbolise l’intelligence collective, de sa conception à sa direction au quotidien, au travers d’une gouvernance partagée avec les résidents, les habitants, les partenaires, le conseil d’administration et l’équipe. C’est aussi pour moi le lieu de tous les possibles, de l’innovation, de la recherche et du partage. C’est un lieu pour les curieux et les bons vivants. La programmation est tellement dense que l’on s’y enivre d’art… C’est le Syndrome de Stendhal version 9-3 !

Ces derniers temps, les relations avec la Mairie de Saint-Ouen se sont complexifiées, peux-tu nous expliquer pourquoi?

Nous œuvrons pour une culture éclectique, pluridisciplinaire, vivante et joyeuse, et mettons tout en œuvre pour la rendre accessible et la faire rayonner sur le territoire. Nous travaillons pour et avec les audoniens, en leur offrant un accès privilégié à notre programmation artistique mais aussi à des pratiques amateurs et aux initiatives citoyennes que nous menons. Nous souhaitons renouveler le bail début 2018 et continuer de proposer toutes ces activités à Saint-Ouen. Nous sommes prêts à penser des projets communs avec la mairie, dans l’intérêt de tous, mais ce n’est semble-t-il pas à ce jour la volonté du maire.

palmiers-c-petite-apprentiedubonheur

Peux-tu expliquer, pour toutes les personnes qui ne connaissent pas, le but et l’importance d’un tel endroit ?

Mains d’Œuvres est un lieu pour l’imagination artistique et citoyenne, un lieu d’expérimentation sociétale, un vivier d’artistes émergents, un espace d’accueil et de convivialité pour les passionnés d’arts  et pour les autres. C’est un lieu pluridisciplinaire, transgénérationnel, qui s’adresse à la fois aux professionnels et aux amateurs. C’est un lieu d’accompagnement, de débats citoyens, avec des jardins partagés, des barbecues le dimanche mais aussi une programmation artistique pointue. Cette diversité, son ancrage très local et son rayonnement national, voire international, lui confèrent toute sa valeur.

Etes-vous ouvert à tout type d’art, quel qu’il soit ? Si non, pourquoi ?

Oui, tout à fait. Arts numériques, arts visuels, théâtre, danse, street art, hip hop, flamenco, rock garage, musique classique, théâtre d’improvisation, installations interactives, collages, parades et déambulations urbaines, chorales hip hop, taekwondo, yoga du rire, sculpture, performances…

Quel sont tes meilleurs souvenirs / anecdotes d’artistes que tu as eus ?

En musique, Refugees of Rap pour leur concert en janvier dernier. Ils mettent leur musique au service du mouvement pacifiste et des revendications du peuple syrien. Le concert s’est terminé par un bœuf, avec les gens du public, c’était super. Le gala Petrus Picnic en 2016 aussi, dans un tout autre genre. C’était le premier gala d’art contemporain de mains d’œuvres. Le temps d’une soirée, arts visuels, performances, concerts et art culinaire se sont mêlés, au fil de la pérégrination des 150 convives dans les 4000m² du bâtiment. Mais il y a aussi les fêtes anniversaires du lieu, qui, chaque année, apportent leurs lots d’anecdotes et de souvenirs…

Vous êtes également un lieu de résidence pour des artistes préparant un live / une tournée (Naive New Beaters, Grand blanc) c’est ça ?

Naive New Beaters et Grand Blanc mais aussi Frustration, Onze Onze ou Vox Low sont en résidence à Mains d’œuvres, dans les studios. Ils répètent, préparent leur tournée et enregistrent ici. Ils soutiennent le lieu, sa programmation, son état d’esprit. On a aussi accueilli Christine and the Queens, à ses débuts, et Passi ou Camille Baz Baz sont encore souvent dans nos murs.

Quels sont vos futurs plans, ambitions ?

Notre ambition est de continuer à faire ensemble ce que nous faisons déjà depuis vingt ans, à Saint-Ouen et sur le territoire de la Seine-Saint-Denis. Nous créons en ce moment même une Société Coopérative d’intérêt Collectif (SCIC), la bien nommée La Main 93.0, pour la création et la réunion de lieux participatifs de culture augmentée. On mutualisera alors nos compétences, nos ambitions, nos visions, nos expériences avec les partenaires publics et privés, les lieux culturels, les habitants, les créateurs et nous construirons très bientôt ensemble de beaux projets et des lieux ouverts et collaboratifs sur tout le 93.

Dernière question: pour toi, qu’est-ce que la pop culture ?

Pour moi, la pop culture s’adresse à tous. Elle est accessible, ouverte sur l’extérieur, largement partagée. La culture dans son ensemble devrait être pop. Et c’est ce à quoi nous œuvrons chaque jour.

— Mains d’Oeuvres, lieu pour l’imagination artistique et citoyenne à St-Ouen depuis 15 ans. Plus d’infos ICI

— Le festival MOFO se déroulera du 21 au 23 avril à Mains d’Oeuvres (St-Ouen) avec Arnaud Rebotini, Grand Blanc, Aquaserge, Barbagallo, Oko Ebombo, Robbing Millions et pleins d’autres.Toutes les infos  ICI

DJ Madgic dans le cadre du festival MoFo12 à Mains d'OEuvres, Saint-Ouen, le 28/01/2012

Instagram

Follow Us