🇯🇵 [ITW] Kuniyuki Takahashi & Takecha DJs compositeurs du pays du soleil levant 🇯🇵

Le lundi 10 avril 2017 dans Clip, Interview, Music

Make It Deep investit la salle du mythique New Morning pour la toute première fois

Afin de mettre la barre encore plus haute, ce n’est pas un mais deux producteurs emblématiques du pays du soleil levant qu’ils ont convié pour cet événement  ! Il sera de bon ton d’ajouter que leurs prestations en France étant rarissimes, les manquer signifierait probablement ne jamais les revoir..

Quant à nous, BETC Pop, nous avons profité de cette venue rarissime pour poser quelques questions à ces 2 Djs producteurs

(English Version Below)

Bonjour, pourriez-vous vous présenter brièvement ?

K: Bonjour, je m’appelle Kuniyuki. Je vis à Sapporo au Japon, et je fais de la musique depuis 1990.

T: Bonjour, je suis Takeshi Fukushima également connu sous le nom de Takecha. Je viens de Shiga (Japon occidental). Je fais de la House depuis les années 90.

Takeshi Fukushima

Takecha 2

Kuniyuki

Kuniyuki 1

Quelles sont vos influences musicales?

K: J’ai fait ma première production en Belgique vers 1991. Les tracks étaient vraiment industrielles / New Wave. À l’époque, j’étais vraiment inspiré par des artistes comme Kraftwerk et Brian Eno, mais mon travail est également influencé par beaucoup d’autres styles musicals. J’aime la musique « organique », le jazz (spécialement la fusion entre le jazz et l’ECM) mais surtout les sonorités Africaines.

T: YMO (Yellow Magic Orchestra) des années 80. J’ai été très influencé par Ryuichi Sakamoto.

Quels artistes internationaux ou Japonais vous ont influencé ?

K: J’ai eu la chance de travailler avec Dego, qui est l’un des deux membres du groupe 4 Hero’s. J’ai également eu la chance de lancer de la musique sur le label de Joe Claussell vers le début des années 2000, ça a vraiment changé ma vie. J’aime et je respecte énormément ces deux artistes. Je pense aussi à mon club préféré à Sapporo, qui s’appelle le « Precious Hall ». J’ai passé de bons moments là-bas avec beaucoup d’autres DJs. Je pense qu’à force nous nous influencions les uns les autres.

T: Un de mes albums préférés est Loop D ‘Loop de Pal Joey. Quand j’ai entendu « Spend the Night » pour la premiere fois, j’ai immédiatement senti de la joie m’envahir. Il reste accessible, et possède un Groove vraiment puissant.

Quel est votre point de vue concernant le public Européen par rapport au public Japonais ? Ressentez-vous une réelle différence de comportement ?

K: Grâce à la musique, j’ai beaucoup voyagé. Je ressens les choses différemment dans chaque pays, mais j’aime découvrir les moeurs et coutumes, propre à chaque pays. Au Japon, c’est paisible et zen c’est très agréable. Si vous allez dans les grandes villes en revanche, vous pourrez ressentir l’agitation, tout le monde est occupé, il y a tellement d’énergie ! j’aime beaucoup ressentir cela aussi. Selon moi, les gens européens savent s’amuser et profiter de la vie, la saison estivale est géniale pour ça, parce qu’elle combine le plaisir et la musique.

T: Contrairement à l’Europe, je pense que cette volonté d’écouter et de rechercher des sons qui se mixeront bien ensemble n’est pas une évidence au Japon. La culture de la « danse music » ne se développe pas (assez) chez nous. Là d’où je viens, il n’y a guère plus que quelques dizaines de personnes qui se rendent aux soirées electro.. Un festival de musique au Japon ramène autant de monde que certain club dans d’autres pays ! C’est comme si la loi « ne pas danser » avait été promulguée…

Quelle est votre track de Peaktime

K: C’est dur à dire. Je pense que  je choisirais « As Falls Wichita, So Falls Wichita Falls » de Pat Metheny and Lyle Mays »

T: « Harmonie » de Pal Joey

Même si je ne veux pas faire de généralités, on peut dire que le public européen est sensible à la musique électronique (Berlin, Paris, Londres), qu’en est-il au Japon ? Quel genre de style musical prédomine ?

K: Je pense que les gens aiment la musique électronique au Japon, mais la plupart des gens écoutent des musiques instrumentales, de « vrais » groupes de musique ou bien des sons un peu « dub ».

T: Je pense exactement comme toi. Je pense que les gens en Europe écoutent un spectre de musique électronique beaucoup plus large que chez nous. Au Japon, il existe très peu de musiques autres que les musiques commerciales de premier plan. La musique pop Idol est prédominante.

Quelle est votre meilleure souvenir lors d’une date ?

K: J’ai des souvenirs géniaux pour chaque date parce qu’elles sont toutes différentes et intéressantes. Désolé, je ne saurais pas quoi choisir.

T: Lorsque Pal Joey a joué ma track, je l’ai embrassé et j’ai pleuré un peu … C’était en septembre dernier à ma fête à Shiga.

Selon vous, quel festival ou scène un artiste devrait faire dans sa vie ?

K: Ma ville natale a un super club appelé « Precious Hall » et il y a quelque chose de spécial pour les amateurs de musique électronique là-bas. J’ai aussi un projet au Japon le mois prochain appelé Rainbow Disco Club : c’est un festival, je jouerai avec Soichi Terada et Sauce 81. C’est ce genre de concerts et de projets qui peuvent compléter le panel de compétences d’un artiste.

T: Pour moie il ne s’agirait pas d’un lieu ou d’une scène mais d’un but : tous les artistes devraient essayer de faire un chef-d’oeuvre musical, hors des sentiers battus.

Quelle est votre définition de la culture pop ?

K: C’est délicat. Parfois c’est « too much », mais d’un autre coté ça peut faire du bien.. ça pourrait constituer la musique du futur selon moi.

T: La Pop Culture, beaucoup de personnes la connaissent. C’est ce qui constitue le bon / l’aimable ou le mauvais / l’aversion.

—————————————————————

ENG

Hello Guys, at first, could you briefly present yourself ?

K : Hello, my name is Kuniyuki. I live in Sapporo in Japan. I’m doing music approximately since 1990.

T : Hello, I’m Takeshi Fukushima also known as Takecha. I’m from Shiga (West Japan). I make house music since 90s.

What are you musical influences ?

K : I did my first release in Belgium around 1991. These tracks are really industrial and new wave. At the time, I was really inspired by artists such as Kraftwerk and Brian Eno. My work is influenced by a lot of different styles. I love organic music but I am also fond of jazz, specially jazz fusion and ECM. I love worldwild music and more than any other, African music.

T : YMO of the 80s. I was very influenced by Ryuichi Sakamoto. Whose internationals or Japanese DJs influenced you the most ?

K : I had the chance to work with Dego, who’s one of the two members of the band 4 Hero’s. I also had the chance to release music on Joe Claussell’s label around the beginning of 2000, it really change my life. I love and respect both artists. I also think about my favorite club, it’s called “Precious Hall” and it’s located in Sapporo. I had good time there with so many dj’s and everytime, we influence each other.

T : One of my favorite album of all time is Loop D’ Loop by Pal Joey. When I heard “Spend the Night”, I felt tremendous sympathy. It’s accessible but the groove is strong and the chords are pure.

What’s your feeling about european public compared to japan’s one ? Can you feel a real difference ?

K : Thanks to music, I’ve been travelling a lot. It always feels different in every country but it’s really important to feel each culture. I love that there’re so many life styles, specific to each country. In Japan, it’s peaceful and zen but if you go in the city, you can feel that everyone’s busy, there’s so much energy. I love it as well. To me, european people know how to have fun and enjoy their life. The summer season is the best one that combines fun and music.

T : I feel that the need for searching for the music that fits themselves is weak in Japanese, unlike in Europe. I feel that the culture of dance music does not root in Japan. In my hometown, the number of visitors at small parties is dozens of people. A festival in Japan is just about the same as a club event in others countries. Before now, the law « don’t dance » seriously seemed to be enacted.

Whats your peaktime track ?

K : It’s quite difficult to choose. I feel energy in silence is like a message from the music. So just now, I’d choose  » As Falls Wichita So Falls Wichita Falls/ Pat Metheny and Lyle mays ».

T : « Harmony » by Pal Joey.

Even if I don’t want make generalities, I can say the european public is sensitive to electronic music (Berlin, Paris, London) what about Japon ? What kind of musical style predominate ?

K : I feel that people love electronic music in Japan but I also think there’re more organic sounds at home. Like a more dub sound and more band style of music.

T : I think exactly as you say. I feel that the window of electronic music to people in Europe is wide. In Japan, there are very few core musics than foreground commercial musics. Idol pop music is predominant.

What s your best memory during a gig ?

K : I have so many best memories for each gig because it’s always different and always best for me. So sorry, I could not choose one.

T : When Pal Joey played my track, I hugged him and cried a bit.. It was last September at my party in Shiga.

According to you, what festival or scene a DJ / artist have to do during is life ?

K : My hometown has a great club called Precious Hall and they have something special for music lovers. I have a session project in Japan next month called

« rainbow disco club » : it’s a festival, I will play with Soichi Terada and Sauce 81. It’s that kind of gigs and projects that can make an artist complete.

T : Making the best masterpiece without following the scene.

Whats YOUR definition of Pop Culture ?

K : It’s tricky for me. Sometimes, it’s too much and on the other hand, it can feel good, it can be the future for me.

T : Pop Culture, as many people know it. Apart from good/like or bad/dislike.

Takecha 1

PDM

Instagram

Follow Us