« Infected Streets » d’Al Tarba se veut être un clip d’anticipation/horrifique. 

Le jeudi 30 mars 2017 dans Clip, Music

L’histoire nous projette en 2037 et nous raconte l’errance meurtrière d’un homme à bout, abimé par la vie, Slimane, qui ne se reconnait plus dans une société déshumanisé

Cette homme déterminé, va donc au court d’une nuit, croiser le reflet de tout ce qu’il rejette et qu’il méprise par dessus tout dans ce monde sans âme. Un chauffeur de taxi arrogant et violent, une prostitué mutante crapuleuse, un Skin head connecté en mal d’émotions fortes.

Perdu dans sa tourmente, Slimane réveille un démon intérieur qui va le suivre à la trace durant ce périple meurtrier. Comme une métaphore de sa colère, c’est ce dernier qui exécutera la sale besogne, tandis que Slimane en retrait, tentera de s’apaiser à coup de puissants médicaments.

Un seul homme arrivera à stopper cette vendetta humaniste, un videur qui va se dresser sur le chemin de Slimane et qui, poussé dans ses retranchements, se révèlera avoir un cœur. Slimane l’épargnera, comme une rédemption, avant de se donner la mort.

Au delà de nous confronter à une quête de sanguinaire, ce clip évoque un chemin vers lequel notre société semble se projeter. Un monde connecté ou le virtuel a pris le pas sur les valeurs de la vie humaine, au détriment d’une technologie que nous conduirait inexorablement à notre perte.

Mais l’espoir fait vivre, aussi la fin raisonnera comme une lumière au bout du tunnel, la fin de ce cauchemar éveiller semble possible, mais le chemin vers le réveil ne se fera pas sans mal.

« Infected Street » extrait de l’album « La nuit se lève » sorti chez IOT Records/Atypeek Music.

Ainsi que le FB et Twitter d’Al’Tarba :

Facebook

Twitter

COVER HD AL  TARBA

PDM

Instagram

Follow Us