« 24h avec » Les organisateurs du Printemps de Bourges

Le mercredi 29 mars 2017 dans Bon plan, Music

Les organisateurs oui, mais plus précisément Jean Michel Dupas qui répondit avec humour et finesse 


7 h : réveil en douceur avec Bon Entendeur, La Nuit, un joli titre house domwtempo pour nous faire comprendre que la nôtre est finie…

 

8 h : il faut se bouger un peu, Coely et son Don’t care, est la bonne formule pour ça. Un hip hop entre rage et groove.

 

9 h :Bon là on est dedans, il faut lancer la machine avec bonne humeur, Deluxe et son baby That’s you soul et cotonneux nous place dans la bonne vibe…

 

10h : ne pas perdre le rythme Parcels, MyEnemy est là pour nous rappeller que leur électro-funk est sans doute le meilleur du moment.

 

11h : première fringale : un petit boost s’impose : Rat Boy et son Get Over It mélange de punk et rap est parfait pour ça !

 

12h : Aliocha , Sorry Eyes : un titre psyché -pop qui ne peut que nous ouvrir l’appétit.

 

13 h : Déjeuner, il faut manger léger et Paradis et son Recto Verso aérien  est ce qu’il nous faut.

 

14 h : une petite sieste s’impose et le Sewer Blues de Timbre Timbre, titre folk blues éthéré nous apaise.

 

15 h : il faut s’y remettre , Tommy Genesis et son Angelina , titre électro rap nous nous remet dans le bain.

 

16h : Ne rien lâcher : Live Alone de Yuksek, bombe électro-disco nous  permet de rester les pieds sur terre, même s’ils sont bien remuants…

 

17 h : Gouter : c’est évidemment avec Petit Biscuit et son Sunset Lover qu’on le prendra. Un Titre Future Beats savoureux …

 

18 h : la fin de journée se profile : les congolais et leur afro-funk-rock bouillonnant de Jupiter Okwess avec Bengai Yonous feront finir en sautillant.

 

19h : apéro : et pour s’énerver un peu, rien de tel que le Well Done des anglais d’Idles, énergique et déjanté à souhait…

 

20h : on décide de prolonger l’apéro encore un peu, mais un poil plus calme et on prend L’Escalier des Pirouettes et leur chanson-pop-électro plein de fraîcheur pour nous mener vers le restau….

 

21h : Un petit restau tamisé, avec en fond sonore le chanteur de Balthazar qui nous alanguit avec son projet solo Warhaus et le magnifique Machinery.

 

22 h : Pour le dessert ça sera juste une Demi Portion : J’ai pas Voulu, mais j’en ai pris quand même et je ne ne l’ai pas regretté…

 

23 h : la soirée sera longue : mise en jambe avec le Five Minutes des rennais Her, et leur électro soul pop langoureuse.

 

0 h :  la lune est au Zénith, le moment de s’envoyer le Black Hanz des anglais de Moonlandingz, pour hurler avec ces loups punks et psychopathes.

 

1h : On prend la voiture pour se rendre là ou ça bouge, et Dans la radio, c’est Jacques et son électro bricolée qui nous guide…

 

2h : les choses sérieuses commencent et on se jette dans le feu avec Hand In The Fire de Mr Oizo 

 

3h : ne pas laisser retomber la pression, et Molécule et son Rockall, track techno vertigineux nous fait sentir  la matière…

 

4h : l’ Allemand Recondite nous emmène vers les cimes avec un Caldera qui décolle dangereusement.

 

5 h : Il est temps de redescendre, accroché aux oreilles de l’éléphant rose psyché, et du Babar de Part Company.

 

6 h : un petit coup de Thérapie Taxi pour rentrer et plonger dans un Coma Idyllique bien mérité.

Instagram

Follow Us