A travers son clip #Daddy, la jeune chanteuse Saoudienne dénonce l’oppression de son pays

Le vendredi 10 mars 2017 dans Clip, Music

Originaire d’Arabie saoudite, la chanteuse Rotana aujourd’hui installée à Los Angeles explore en musique le refus de l’oppression qu’elle a rencontré dans son pays. Elle affronte ainsi l’autorité et défend la liberté d’expression.

Pour décrire « Daddy » en reprenant ses termes : « #Papa est l’oppresseur. Le persécuteur. #Papa est la personne qui veut te rabaisser, pour se sentir bien. #Papa, c’est les limites sociétales et les restrictions culturelles. #Papa c’est l’obsession pour la richesse et la célébrité. Pire que tout, #Papa c’est cette voix dans ta tête qui te dit que tu vas échouer. Cette chanson c’est le moment où tu reprends les rênes, le moment où tu n’es plus effrayé »

Pour son 1er passage à Paris, le 27 avril c’est à l’Alhambra qu’elle posera ses valises et branchera son micro.

Vous pouvez également la retrouver sur ses différents réseaux :

Instagram

YouTube

Site Web

Facebook

Rotana

Instagram

Follow Us