[ITW] Chine Laroche

Le mardi 24 janvier 2017 dans Interview, Music

16231320_10211990788835604_1358453811_o

Découvrez notre interview avec Chine Laroche après son passage sur la scène des Inouïs

 


– Chine Laroche c’est ton vrai nom (et prénom) ?

C’est mon vrai prénom et mon vrai nom oui, je t’avoue que je n’ai pas le recul nécessaire pour dire si c’est bien ou pas du coup, mais les gens apprécient le nom, donc je l’ai gardé comme nom de scène.

 – Comment définirais-tu tes productions ?

Dans les grandes lignes, un peu trip hop, et électronique.
On pourrait appeler ça du « trip » « pop » avec un mélange de sonorités et techniques utilisées dans le hip hop, mais également de la « pop », c’est de l’évasion quoi, c’est un mélange d’émotions et de sons, c’est ce que j’essaye de faire en tout cas.

 

– Ton premier EP est sorti il y a deux mois, d’où vient cette passion pour la musique et qu’est ce qui a motivé ce choix ?

Mes parents écoutent vraiment beaucoup de musique, tous styles confondus, c’est une première raison. A ça, il faut rajouter le fait que lorsque j’étais petite il y avait une mediatèque près de chez moi, et j’adorais y aller ! Il y avait plein de choses à faire, à voir, de gens, des comédies musicales, je regardais ensuite les BO de chaque pièce. Bref c’était vraiment cool. Tu sais ces gros casques moelleux là (rires), on avait notre endroit à nous quoi.. J’aimais vraiment bien.

 

– Est-ce un projet qui prend du temps, ou au contraire son évolution se fait-t-elle de manière exponentielle ?

Je dirais que la création de mes tracks est fulgurante dans l’écriture et la production. Je peux faire un morceau en 24h, en travaillant une nuit entière, mais après il y a un laps de temps assez important pour leur sortie.

Je fais tout toute seule, l’instru, les textes, parfois même une partie du mastering. Cependant GUM Club m’aide et me permet de peaufiner le mastering à un niveau plus professionnel.

 

– Une carrière d’artiste qui t’inspire ? 

Il y en a tellement, pour être honnête je trouve chaque parcours incroyable ! Mais j’aime beaucoup Kendrick Lamar. Il est arrivé avec un son un peu fou, un flow et des textes bien à lui, mêlés à des « fondations » plus populaires, qui parlent à tout le monde comme du vieux hip hop, c’est le genre de mec qui mélange plein de choses et j’adore ça, ça me fascine. Mais encore une fois, de manière générale tous les musiciens ont un parcours unique.

 

– Si tu as la possibilité de choisir 2 personnalités comme voisin, qui choisirais tu ?

Vivants ou morts ? [Comme tu veux] houla, c’est dur là, il y en a trop, je ne peux pas avoir une communauté plutôt, ou un immeuble entier ? (rires) Non vraiment ce n’est pas facile..

Bon, alors, je mettrais les Pink Floyd à un étage entier (rire), Freddie Mercury aussi, le mec est incroyable… attend ! Michael Jackson aussi, je ne peux pas l’oublier lui ! Debussy, j’aurais adoré avoir Debussy comme voisin aussi. Il y en a vraiment beaucoup d’autres mais je vais m’arrêter là..

 

– Qu’est-ce que ça te fait d’être la seule fille ce soir sur le line up ?

Deux choses, la première, je trouve ça dommage. Même si mon projet ne se cantonne pas qu’à ça, il faut bien avouer que la catégorie hip hop / trip hop reste assez fermée quand même. La deuxième chose, paradoxalement, ça me fait super plaisir parce que c’est original une fille sur un line up, donc je suis plutôt contente.

– Vald a sorti un album aujourd’hui, qu’est-ce que tu penses de son travail, c’est quelqu’un que t’écoutes ?

Oui carrément j’aime bien ! Ce que j’adore c’est que c’est complètement absurde même si le projet est novateur et amène une vraie idée. Il a un flow de fou, d’un côté c’est énervé comme du Eminem, et de l’autre on a l’impression qu’il se moque de tout et j’aime bien ce côté auto-dérision. Absurde mais intelligent quoi. Il sort du lot c’est sûr.

 

– Ton « plaisir coupable » musical ?

« All by Myself » c’est une honte ? (rire)

Sinon la B.O de Grease, les chansons de Sandy, quand elle chante seule dans son jardin américain dans sa petite robe de nuit là (rires). On dirait un petit chat, les sons sont kitch, mais je trouve ça sympa.

 

– Quelle est ta définition de la Pop Culture ?

Je dirais que c’est le mélange de plein de choses avec toujours ce côté sucré et coloré, c’est l’éclectisme musical avec ce point commun.

 

– 3 projets que tu as envie de nous partager ?

hum…

    Kaytranada j’aime beaucoup

    Mac Miller aussi, et ça depuis longtemps !

   Chillbump, mais là ça commence à faire vieux..

  Ah ! et Royal blood j’ai adoré ! c’est un duo, ils ont fait plein de festivals et les deux ont autant d’énergie qu’un groupe entier, vraiment top !

   Et The Internet c’est pas mal aussi.

 

∫ 16326328_10211990800755902_542204514_o

 

 

Instagram

Follow Us