ACID ARAB de retour avec un Album !

Le jeudi 06 octobre 2016 dans Music

ACID ARAB – le 29 Octobre au Pitchfork Festival

La musique d’Acid Arab est sincère et profonde. Elle prend sa source dans une culture, plus que dans une musique. C’est une rencontre. Entre des instruments, des rythmes ancestraux, un solfège, une façon de jouer et un savoir–faire parfaitement actuel.

Pour « Musique de France« , Acid Arab ont tenu à s’entourer de quelques invités. Les claviers de Kenzi Bourras (qui accompagne le groupe sur scène depuis les premiers live, et fait désormais partie intégrante du projet) et ceux de Rizan Said (le meilleur musicien de Jazeera, Syrie, dont le son est connu de tous grâce à sa légendaire collaboration avec Omar Souleyman depuis vingt ans). La voix et le saz de Cem Yıldız (musicien autodidacte d’Istanbul, il est l’auteur du tube de son groupe Insanlar ‘Kime ne’). Les chants légendaires des A-Wa (le trio de sœurs yéménites qui ont conquis le monde en une chanson, ‘Habibi galbi’, qu’Acid Arab ont remixée). La voix rauque et pénétrante de Rachid Taha (ici sur un exercice dark à la Suicide, qu’il éclaire de fulgurances insensées). La magnifique prestation vocale de Sofiane Saidi (le miraculé de la première vague world-fusion en France, de retour avec un album brillant) et l’étonnant Jawad El Garrouge (musicien parisiano-gnawa qui illumine la fin de l’album de sa voix et de son jeu).

Musique de France – Sortie le 7/10/16

cram272_cover_lores

Ce qui prédomine reste la couleur radicalement électro de l’album, balayant une palette de sous-genres (techno, acid house, disco, trap) tout en se mélangeant à des rythmes inusuels et complexes, et des sonorités marquées.   Fondé par les DJs Guido Minisky et Hervé Carvalho, qui ont enflammé les scènes des plus grands clubs et festivals à travers le monde, Acid Arab est devenu un véritable groupe avec l’arrivée de Pierrot Casanova, Nicolas Borne et (dans la version scénique du projet) le claviériste algérien Kenzi Bourras.

AMDPROD

Instagram

Follow Us