Les plus grands tubes version française

Le lundi 01 août 2016 dans Arts

Capture d’écran 2016-08-01 à 18.16.38

Durant tout le mois d’Août, nous pensons à vous, pauvres travailleurs délaissés des vacances, en vous proposant des activités tout types qui pourraient vous occuper pendant ces chaudes journées d’ennuis.

Aujourd’hui, nous vous proposons d’explorer la musique anglophone, version française. Une activité à pratiquer un peu partout afin d’impressionner notre entourage et de lui en mettre plein les oreilles.
Et c’est vrai qu’écouter « Blâme-le sur le boogie » des « 5 fils de Jacques » (Blame it on the Boogie-Jackson 5) ou encore « J’ai le sentiment » des « Pois aux Yeux Noirs » (I Gotta Feeling-Black Eyed Peas) ça sonne quand même vachement moins glam.
On ne peut pas parler de traduction littérale sans avoir une pensée émue pour tous ces chanteurs des années 60-70 qui reprenaient les grands tubes d’Outre-Atlantique dans notre belle langue française (Ici, Dick Rivers, Celui-Dont-On-Ne-Traduit-Pas-Le-Nom reprenant du Elvis)
Certains artistes actuels ont décidé d’en jouer, comme La Pompe Moderne qui nous régale de ses reprises façon Georges Brassens.
Si on peut trouver du Diam’s ou du IAM, il y a aussi les sublimes « Chocottes » (encore Michel Fils de Jacques), « Plus dur, meilleur, plus rapide, plus fort » (Stupide Punk), « Marche comme un Egyptien » (Les Frangées), « Point de limites » (2 Illimités) pour ne citer qu’eux. Mixez ces traductions littérales à une guitare sèche et une imitation parfaite de la voix et la diction du grand Georges et ça donne un truc complètement décalé.
Mais le must du must c’est le site « PardonMyFrench » dont le but est simple : Enregistrer sois-même une reprise en français d’un tube anglophone et la partager. Casseroles totales, échec dans la traduction, on s’en fiche c’est juste pour rire !

Instagram

Follow Us