[ITW] Chloé x Halle, la relève de Beyoncé

Le vendredi 22 juillet 2016 dans Interview, Music, Opérations

Chloé et Halle Bailey, soeurs venues d’Atlanta, respectivement 18 et 16 ans, et une explosion de talent. Retenez bien ces noms, car Beyoncé elle-même les a adoubé, leur faisant ouvrir son Formation Tour partout en Europe dont son concert au Stade de France à Paris. Nous les avons rencontré juste avant le Big Show :

Le public vous rencontre pour la première fois en live en France ce soir, pouvez-vous présenter ?

Halle : Je suis Halle, et voici ma soeur Chloé, et nous créons de la musique ! C’est notre passion depuis toutes petites !

Chloé : Et nous sommes signées sur Parkwood Entertainment, le label de Beyoncé. On fait tout nous mêmes, les instruments, la production, et on adore ça !

Tout a commencé il y a 5 ans, quand vous avez commencé à poster des vidéos de reprise sur YouTube.

C : Et il y a 3 ans environ, nous avons fait la cover de « Pretty Hurts » de Beyoncé. Cette chanson nous a beaucoup touché, on a eu envie de faire une version, on s’est mises en tailleur devant notre armoire et on s’est filmées.

H : Et deux semaines plus tard, on reçoit un mail nous annonçant « Beyoncé a beaucoup aimé votre vidéo et voudrait la diffuser sur ses réseaux sociaux, avez-vous déjà un label ? » On a complètement halluciné !

Faire une carrière dans la musique faisait-il partie de vos projets ?

C : Nous avons toujours fait de la musique. La première fois qu’on a posté une cover, nous avions 12 et 10 ans. On nous avait dit que les covers YouTube fonctionnaient bien, on s’est donc lancées un peu au hasard, pour voir, on a demandé à nos parents s’ils étaient d’accord, et on s’est filmées dans notre cave. On était hyper heureuses d’avoir ne serait-ce que 100 vues, puis les compteurs ont explosés !

H : On a toujours composé des choses, mais au début c’était pour nous, pour le plaisir. Aujourd’hui on présente au public ces sons qu’on a créé ! Notre père est écrivain, et nous a toujours dit qu’il était important de créer notre propre art, de le travailler et de le nourrir.

C’était naturel pour vous de faire ça ensemble ?

H : Complètement, surtout pour moi qui suis la petite soeur ! Je faisais tout comme Chloé, c’est comme ça que j’ai commencé à chanter. Et puis en grandissant j’ai trouvé ma propre voix, et c’est devenu une passion personnelle. Nous fonctionnons ensemble.

Quelles sont vos inspirations en dehors de la musique ?

C : J’adore la danse moderne, les mouvements qui à première vue ne paraissent pas naturels et intriguent l’oeil.

H : Je suis une passionnée de littérature, ce sont très souvent des livres qui m’inspirent pour composer une chanson.

Vous avez fait partie du film concept Lemonade, comment s’est passée cette aventure ?

C : Aux alentours de Noël, on a reçu un mail nous disant que Beyoncé voulait que nous participions à son prochain clip, sans beaucoup plus d’infos. On a évidemment dit oui ! On est allées en Louisiane pour une journée, où on s’est retrouvées dans un bus avec toutes ces femmes incroyables, puissantes, ensemble, c’était complètement magique. #BlackWomenMagic !

Cette industrie n’est pas tendre avec les femmes, et votre carrière est encore toute neuve. Qu’est-ce qui a changé pour vous depuis que vous y êtes entrées ?

H : Honnêtement pas énormément de choses, ça a surtout eu un impact sur notre confiance en nous ! On se rend compte que les choses que l’on dit, que l’on offre au public, ont un vrai impact. Beyoncé nous a toujours dit de ne jamais avoir peur de nos idées car elles peuvent avoir des effets magnifiques sur le monde. On se freinait à force de se dire « Est-ce que c’est bien ? Est-ce que ça mérite d’être rendu public ? » et Beyoncé nous a donné le boost nécessaire pour nous lancer sans nous arrêter.

 

Vous accompagniez Beyoncé dans toute sa tournée, mais vous avez aussi vos propres shows. Que préférez vous entre les plus grands stades du monde et les salles intimistes ? 

H : J’aime les deux, mais j’adore l’intimité et la proximité d’un concert de 300 personnes où on sent une vraie connection avec son public. C’est en fait plus facile d’être devant des milliers de personnes qu’on ne peut pas vraiment voir, ça donne plus de liberté parce qu’on est plus dans la représentation que dans l’échange !

C : Dans les petits concerts, j’ai tendance à me concentrer sur une dizaine de personnes que je vais pouvoir regarder dans les yeux pendant le concert, j’adore cette connection, c’est une émotion très particulière.

 

Quel est votre premier souvenir musical ? 

H : J’ai toujours été très attirée par le jazz. Il y avait cette librairie en face de la maison qui vendait aussi des CDs, et un jour je suis tombée sur ce CD tout rose avec une très belle femme portant une fleur dans ses cheveux. C’était Billie Holliday, et j’ai écouté ce CD des milliers de fois, il a façonné ma manière de chanter, m’a fait grandir et continue d’avoir cet effet sur moi ! Lady sings the Blues …

C : Mon premier concert c’était Beyoncé, Alicia Keys et Missy Elliott. J’avais 5 ans et je m’en rappelle comme si c’était hier, c’est ce qui m’a donné envie d’être sur scène !

 

3 artistes féminines émergentes à découvrir ?

Ibeyi, Bibi Bourelly et même si elle n’est plus vraiment émergente, Grimes !

 

Que veut dire « Pop Culture » pour vous ? 

H : C’est la « New Wave », toutes les nouvelles idées inspirantes qui émergent au quotidien. La jeunesse a un tel pouvoir, pour moi la Pop Culture c’est l’intrépidité !

 

Un son qui vous représente ? 

H : Fool to want you – Billie Holiday

C : Greatest Love of All – Whitney Houston

C & H : Song For You – Donny Hathaway

 

Que vous réserve l’avenir ? 

C : On accompagne Beyoncé dans tout le Formation Tour en Europe, puis on va pouvoir travailler sur notre premier album ! En attendant vous avez le droit d’écouter Sugar Symphony en boucle (rires)

 

 

Une photo publiée par BETC POP (@betcpop) le

 

Déjà conquis par leur EP, tant au niveau des productions que du chant et vu leur humilité, leur sincérité et la passion avec laquelle elles défendent leur travail, Chloé et Halle nous ont donné envie de fixer un nouveau rendez-vous dans un an environ, quand leur 1er album sera prêt à être écouté : on parie sur une bombe atomique !

Joséphine

Instagram

Follow Us