24h avec GARAGE MU

Le mardi 19 juillet 2016 dans Music, Playlist 24h avec


13603807_1110888332307969_4961815414051479769_o1-1024x379

Un festival qui mise sur l’expression musicale libre : GARAGE MU

Fondé en 2002 par d’anciens membres du Fresnoy – Studio national des arts contemporains, le Collectif MU est un bureau de production artistique spécialisé dans les domaines de l’art sonore, de la musique et des nouveaux médias. Pour les découvrir dans l’endroit le plus libre de Paris cet été, on vous donne rendez-vous du 21 au 24 juillet. Plus d’infos ici, après vous être imprégnés d’une playlist sélectionnée par leur soins.

Marie Madeleine – Love Suicide (Acid Arab Remix)

9h : Breakfast de champion entre orgie caféinée et makrouds.

 

Rendez-Vous – Distance

10h : Rendez-vous à la Station, c’est la bande son du voyage en tramway (ligne T3 bis).

 

Frustation – It’s gonne be the same

11h : It’s gonne be the same mais finalement ça n’est jamais pareil. Arrivé sur place, on décide de tout changer à la dernière minute. Comme hier, finalement.

 

Ty Segall — Californian Hills

12h : A la pause dej, on rêve parfois de Californie aussi à Aubervilliers.

 

JC Satàn – Ti amo Davvero

13h : Lorsqu’on est en train d’essayer de se faire comprendre dans un mail en anglais par un tourneur qui n’est visiblement pas anglais non plus, il faut écouter des bordelais chanter en italien.

 

Nova Materia – Aparece en sueños

14h : On profite de la claque énergétique de Nova Materia pour s’y remettre.

 

Ausmuteants – Freedom of Information

15h : On a souvent pensé à les faire jouer, ceux là.

 

Guerre Froide – Demain Berlin

16h : Après-demain le Grand Paris. Un emblème perso des dj sets de début de partie.

 

Ricardo Tobar – Brittle

17h : Toujours juste à côté de là où l’attend, le petit père Tobar mène tranquillement sa barque, et ça tombe bien, il jouera sur l’eau pour la clôture du Garage MU Festival avec The Drone.

 

Cocaine Piss – PUⒶⒶY

18h : Bien speed, bien trash, parfait. Rien à dire de plus.

 

Krikor And The Dead Hillbillies – God Will Break It All

19h : On est content de le retrouver sur une péniche, flottant sur le canal de l’Ourcq, le dimanche. On sait de source sûre qu’il a le pied marin même si ça risque de tanguer un peu.

 

K-X-P – Space Precious Time

20h : Entrée dans la phase nocturne en compagnie de K-X-P, le meilleur groupe de krautrock qui n’est même pas allemand.

 

Empereur – While Puritans

21h : Ok, facile, mais impérial. Il est déjà minuit ?!!

 

Group A – Trance

22h : Léger moment de confusion avant le second souffle. On trépigne de les voir enfin en vrai dimanche au Garage MU Festival.

 

Âme De Boue – Toutes Les Histoires Sont Bizarres

23h : Un des groupes du jour de l’ouverture du festival, avec un beau recueil de berceuses chauchemardesques à son actif.

 

Maoupa Mazzocchetti – Tomboviolo

24h : On est fier de l’accueillir une seconde fois après son passage à la Goutte d’Or, même si on écorche toujours son nom.

 

Youth Avoiders – Grit Your Teeth

25h : Un commentaire sur Youtube dit « un groupe de musique de type catchy cool », on rajouterait gueulard, jouissif et cool encore, une deuxième fois.

 

The Horrorist – Here Comes The Whip

26h : En général, c’est à peu près l’heure de la fin de la soirée à La Station, qui tombe tel un couperet alors qu’on serait bien resté un peu…

 

Vox Low – I am A Strange Machine Sometimes

27h : La machinerie étrange de Vox Low qui a joué à la Station et au Garage MU trotte toujours dans nos têtes, sur le chemin du retour.

 

December – Berds

28h : Un des chouchous du Garage MU pour finir en beauté, trombes de technos industrielles pour périphérique au lever du petit jour.

Instagram

Follow Us