24h avec le Big Festival

Le mardi 05 juillet 2016 dans Music, Playlist 24h avec


Big-festival

Think BIG – Get BIGGER !

Auto-fiction d’anticipation biarrote avec Anthony Ferrat, le programmateur de la BIG Boite, le club où se terminent les folles nuits du BIG. Toute ressemblance avec des personnes existantes n’est nullement fortuite.

VENDREDI 15 JUILLET @ BIG Fest, Biarritz

08h00 – CASSIUS « ACTION » (XXL)

Pas de grasse mat’ pour les vrais gars. On se réveille avec encore en tête cette version imparable du dernier single de CASSIUS. Normal, c’est un petit tube et surtout ils ont fait coup double hier. Ibifornia Beach Party sur le spot de la Côte des Basques, et prolongations dans une villa. Ca tombe bien c’était mon anniversaire. Quel âge ? Est-ce vraiment le moment de parler de ça.

09h00 – PETIT BISCUIT « SUNSET LOVER »

Tout est dans le titre. Un café et un Petit Biscuit, premiers rayons de soleil, la formule idéale pour débriefer avec le crew des festivités de la veille et surtout préparer celles d’aujourd’hui. C’est le grand jour. Le festival a commencé depuis le samedi 09 juillet au BIG Village (où PB d’ailleurs – du haut de ses dix-huit ans, a fait forte impression. Un futur très grand) et à la BIG Boîte mais ce soir, premiers concerts au Stade Aguilera. BIG Live. BIG pression.

10h00 – FKJ « INSTANT NEED »

Le ventre plein, les idées claires, on reste dans la même vibe avec un peu de jus du kiwi français (aka FKJ, oui oui) dans les oreilles – lui aussi a fait dansé la Côte des Basques en début de festival – et on allume les ordis, ressort les feuilles de route. Y a du pain sur la planche …. de surf. Il est trop tard pour aller se recoucher.

11h00 – MØME « ALOHA »

En route pour le BIG Village, on allume la radio. Entre deux niaiseries et une promotion pour la côte de boeuf (note pour plus tard), on entend MØME et son tube de l’été qu’on assume. Il nous a accompagné tout au long du festival et ce n’est pas près de finir. Il a ouvert le plateau de la grande boite du 13 Juillet, il reviendra peut-être au stade pour de futures éditions.

12h00 – SYNAPSON « KEEP ME HANGING »

Ca y est le BIG Village est ouvert. Le quoi ? Le quartier général du BIG, ouvert toute la journée sur la Côte des Basques, c’est le point de rendez-vous des acteurs du Big, autant les pros, les artistes que les festivaliers. Il règne une vraie ambiance familiale, chaleureuse et ultra accueillante. On est au Pays basque quoi. Tiens d’ailleurs on y croise les SYNAPSON, les régionaux de l’étape. Ils joueront pour la première fois au stage Aguilera ce soir. Plutôt détendus pour le coup, on en reparlera ce soir :)

13h00 – GREGORY PORTER « LIQUID SPIRIT – CLAPTONE REMIX »

Au BIG Village, on flâne entre les stands partenaires … Des animations, des expos, des boutiques, …. Tiens, on se rachète une paire d’espadrilles, les dernières n’ont pas résisté à la fête d’anniversaire. On les essaie en écoutant Gregory Porter qui a failli être des nôtres cette année, mais son remixeur, le producteur masqué CLAPTONE lui était là mercredi. Il a tout simplement retourné la BIG Boite. Super set, super efficace. Le public était les bras en l’air tout du long.

14h00 N.O.R.E « SUPERTHUG »

Petit tour par la BIG Cantine. Et oui au Village, on y mange fort bien – merci les chefs. Le temps de discuter avec DJ JAMES & NAUGHTY J de celui dont tout le monde parle …Pharrell Williams. Et ça débat sur la meilleure pro de l’intéressé. Et oui, avant de cartonner avec « Happy » le golden boy a produit plus d’un tube pour d’autres. En solo ou avec son acolyte Chad Hugo en tant que The Neptunes. Snoop Dogg « Drop it Like it’s Hot », Pusha T « Trouble on My Mind », ODB « Got Your Money », Kelis « Milkshake » ou encore Britney Spears « I’m a Slave 4 You » … non, les platinistes se mettent d’accord sur le ghetto anthem « SuperThug » de Noreaga. What What !

15h00 CASSEURS FLOWTEURS « BLOQUÉ »

C’est un peu le seul problème du BIG Village. On a du mal à en repartir et on reste qué-blo comme les deux compères d’Orelsan et Gringe qui chaufferont le stade samedi soir. Allez go, il est d’ailleurs temps de passer faire un dernier repérage au stade.

16h00 STROMAE « ALORS ON DANSE »

Toutes les équipes sont ultra enthousiastes et impatientes d’ouvrir le stade. On sent que la venue de Pharrell samedi soir génère une véritable excitation autant en ville qu’en coulisses. C’est vraiment un évènement, pourtant le BIG en a vu d’autres : Stromae, Neil Young, Wu Tang et même Johnny Halliday. Mais Pharell, c’est encore une autre dimension. Et on ne l’accueille pas en un claquement de doigts, il vient entouré d’une équipe de 70 personnes. Qui a dit emploi fictif ?

17h00 FUNKADELIC – « (NOT JUST) KNEE DEEP »

L’ingé son ouvre le système sur ce track de George Clinton. Un double clin d’œil au passage du leader de Parliament et Funkadelic dans la cité Basque et au groupe De La Soul (qui l’a allègrement semplé), tous deux passés par la case BIG Fest. Tout ça pour vous dire que le soundsystem décoiffe, les basses vrombissent, les kicks tapent fort. Vivement ce soir.

18h00 – ELLEN ALLIEN « FREAK THE NIGHT »

On repasse par le BIG Village pour la fin de la compet’ de surf. On y comprend pas grand chose mais c’est assez somptueux à voir. Un véritable ballet sur l’eau. Le tout rythmé par la sélection de KCPK qui s’est emparé des platines. On reconnait notamment cet hymne de la berlinoise Ellen Allien que nous accueillons pour la première fois demain soir. Elle aura l’honneur de clôturer la BIG Boite. Il n’est que 18h et on monte déjà fort dans les BPM.

19h00 – SECTION BOYZ « SECTION MUSIC 2 »

C’est Jimmy qui reprend les platines. Et voilà qu’il nous balance la dernière rafale de SECTION BOYZ, la relève du grime anglais dont tout les connoisseurs parlent, et qui fera une apparition attendue le lendemain à la BIG Boite. Un coup de cœur et un pari, c’est ça aussi la programmation d’un festival.

20h00 – ACID ARAB « LA HAFLA »

Stop express à nos appartements pour profiter du BBQ maison et croquer dans la côte de bœuf – celle en promo vous suivez ? – avec en bande son un mix de nos camarades Guido et Hervé aka ACID ARAB passés par la BIG Boite en début de semaine. Un peu de harissa et Yallah, on repart au stade!

21h00 – VICTOR DEME « DJON MAYA – SYNAPSON REMIX »

On arrive juste à temps pour le rappel des SYNAPSON qui revisitent à leur façon le répertoire de Victor Démé. Le public est en transe et ne veut pas les laisser partir. La soirée au stade est plus que lancée. Paul et Alex qui semblent-ils n’en menaient pas larges avant de monter en scène ressortent avec une banane XXL.

22h00 – THE KILLS « DOING IT TO DEATH »

Place à l’alchimie de THE KILLS – la puissance et l’allure de Jamie combinées à la sensualité et la présence scénique d’Alison, la formule marche à tous les coups. Et même les extraits de leur nouvel album, à peine sorti, font mouche. Mention spéciale à ce « Doing It To Death », déjà classique.

23H00 – THE PRODIGY « DIESEL POWER »

L’heure du dilemme. Rester encore quelques instants au Stade profiter des shows de The Libertines et de The Prodigy ou filer à la Boite. C’est vite vû, on a besoin de nous à la Halle Iraty. On fonce au club avec un passage forcé à la station essence. Diesel Power oblige :) Big up en passant à Kool Keith, mon MC préféré. Demain je vous dirai que c’est un autre. Mais bref, on a une BIG Boite à faire tourner

24h00 – MIKKY BLANKO « WAVVY »

On arrive « on time » pour discuter avec MIKKY avait sa montée sur scène. On se remémore notre première rencontre au Social Club à Paris il y a maintenant quelques années. C’est la première fois qu’il met les pieds sur la Côte Basque, il veut s’essayer au surf le lendemain. Pari tenu. On ne peut s’empêcher de reparler de la tuerie d’Orlando. Il est toujours sous le choc. Sa présence est aussi symbolique et outre sa musique, on aime le personnage et ses prises de position pour la communauté LGTB dans le rap et bien plus encore.

01h00 – CLUB CHEVAL « DISCIPLINE »

Ca papote sec backstage. On croise plein de copains évidemment et notamment SAM TIBA et MYD qui sont arrivés un jour avant leur show. Ca refait le monde, ça refait le rap – MYD est pas peu fier d’avoir collaboré au succès de SCH – et ça « big up » MIKKY qui a relevé haut la main le challenge d’ouvrir le club.

02h00 – STEPHAN BODZIN « WIR – MAX COOPER REMIX »

Ce soir, tous les artistes jouent sur la scénographie OX – une création d’Absolute Company. La mise en scène visuelle est vraiment bluffante et sublime le set de l’orfèvre irlandais MAX COOPER, toujours aussi mental et cinématique mais sans jamais oublier d’être dansant. Le côté obscur de la force.

03h00 – SALUT C’EST COOL « TECHNO TOUJOURS PAREIL »

Pied de nez aux bordéliques mais totalement jouissifs SLC, passé par la case Big Boite ce mardi, ce soir c’est Techno oui, mais pas de redite. Contrairement à Max le mélodique, VITALIC la joue plus rentre dedans avec un mix ravey old school qui déménage. 15 ans après son hymne « Poney Part 1 » n’a pas perdu de son impact. GROS !

04h00 – DERRICK MAY « THE STRINGS OF LIFE »

Place à une légende de la musique électronique, l’un des pères fondateurs de la techno de Detroit. Le truc avec Derrick May c’est qu’il mixe avec la funky attitude, s’il est techno avant tout, il vous fait tout autant voyager dans la house classique ou actuelle, que la disco ou l’EBM … Tout en groove et bien entendu, on se délecte de ses classiques comme ce « Strings of Life » totalement intemporel.

05h00 TOM TRAGO « USE ME AGAIN – CARL CRAIG remix »

On vous a dit funky, pour preuve avec ce track transatlantique qui n’en finit plus de vous faire danser et quand c’est amené par Derrick himself. C’est la quatrième dimension. Tout le monde a un smile gros comme ça et y va de sa petite choré. C’est la grande communion sur la piste.

06h00 JACQUES « TOUT EST MAGNIFIQUE »

Il est temps de fermer la boutique. Le festival n’en est pas pour autant fini mais pour ce soir, on rentre avec la ritournelle de l’ami JACQUES et comme lui on se dit qu’au BIG « Tout est Magnifique »

Instagram

Follow Us