Fête & château : le festival Douve Blanche

Le lundi 20 juin 2016 dans Bon plan, Music

13239325_1209123515794465_7685370698189970272_n (1)

Le week-end du 2 & 3 juillet, le festival La Douve Blanche investit une seconde fois le château d’Egreville pour mettre à l’honneur la musique live et la food culture.

L’équipe d’Animal Records est de retour avec La Douve Blanche. Dans une période où l’offre des festivals s’intensifie de plus en plus, il est bon de rappeler quels sont les points forts et les petits plus de chacun.

Pour La Douve Blanche, le gros plus est incontestablement sa location : le château d’Egreville. Ce lieu d’exception chargé de 1000 ans d’histoire et situé à seulement 1h30 de la capitale est inscrit au titre des monuments historiques. On y fait la fête littéralement au sein de ses douves et c’est sûrement ce qui confère au festival son ambiance intimiste et unique.

Côté musique, on retrouve un joli plateau d’artistes qui promettent de bons moments live. On pourra – entre autres – aller se trémousser au son de Jacques et sa coiffure hors norme (et on vous conseille de regarder son excellente prestation sur France Inter), du hip hop énergique de Killason qu’on avait découvert au Converse Avant-Poste. On retrouvera également les petits protégés d’Animal Records, Bloum, qui nous avaient offert une jolie cavalcade électronique urbaine pour leur titre La Part des Anges. On attend également beaucoup de la performance du duo breton Colorado dont on vous présentait en exclusivité leur excellent premier EP.

Mais là où réside l’autre force de ce festival, c’est dans la face toquée du label Animal Records : Animal Kitchen. Le chef Antonin Girard mise sur une cuisine nomade afin de proposer des recettes haut de gamme mais surtout savoureuses et à des prix raisonnables – ce qui devrait nous réconcilier avec le hot dog tout mou et et ses frites industrielles insipides à 15 euros que l’on a l’habitude de trouver sur de nombreux festivals.

L’année dernière on pouvait déguster un gaspacho de tomates anciennes, des frites de patates douces et un burger d’Aubrac aux oignons doux confits. Et après un repas comme ça, on peut aller Mourir au Club tranquille comme dirait Bagarre.

Tentez de remporter tes places pour ce bel événement ici >>>

 

Instagram

Follow Us