[ITW] FATIMA

Le mercredi 01 juin 2016 dans Interview, Music

fatima-still-dreaming

Elle s’apprête à fouler la scène du We Love Green et à retourner le petit truc en vous qu’on appelle le kiffe : FATIMA

Sans même avoir entendu le son de sa voix, on a eu un coup de coeur pour Fatima. Son dernier EP « Still Dreaming » est une assez belle représentation de ce que les femmes font et imposent dans la musique aujourd’hui. Pour en savoir plus sur elle, ses inspirations et ses origines, nous sommes allées lui poser quelques questions.

1/ Tu viens de sortir son nouvel EP ‘Still Dreaming ‘ sur le légendaire label Blue Note. Comme s’est passée cette collaboration ? En quoi est-elle différente de ta relation avec Eglo ? 

Des gens différents mais une même vision. La musique est au cœur de tout. C’est génial d’être en si bonne compagnie, entourée de véritables musiciens et d’artistes de qualité.

2/ Tu seras en live avec le Eglo Band au festival We Love Green ce week-end, qu’est-ce qui change le plus dans le travail avec un groupe live comparé à un producteur ? 

Que ça soit travailler au sein d’un groupe ou avec une personne, tout va dépendre de l’interaction et de l’atmosphère créée ensemble, ça dépend donc du contexte. Quand tu joues en live, il y a un moment bien particulier où tu sens que les choses peuvent prendre une nouvelle tournure si tu trouves d’un coup l’inspiration pour aller vers quelque chose de nouveau et jammer. J’aime beaucoup cet effet de surprise, certaines choses se créent directement en live et ne se retrouveront pas sur le live suivant.

3/ Quelles sont les meilleures conditions pour écouter ton EP ? Où ? Quand ? Comment ?
Chacun fait ce qui lui plaît (là ça pourrait être drôle de juste mettre le clip de la chanson vu qu’elle a grave fait une réponse de sphinx toute pétée)

4/ Cela fait 6 ans qu’est sorti ton premier EP, quel conseil te donnerais-tu si tu pouvais parler à ton toi de 2010 ? 

Continue d’être toi-même. Et rentre peut-être un peu plus souvent à la maison.

5/ Tu es d’origine Suèdoise et Sénégalaise, et cela fait plus de 10 ans que tu habites à Londres, comment ces lieux ont-ils influencés ta musique ? 

Ils sont les différentes B.O de ma vie. Je suis également originaire de Gambie, donc voyager là bas et au Sénégal était toujours une experience très contrastée avec ma vie à Stockholm, où j’ai grandi. J’y ai découvert tellement de rythmes différents, des mélodies sublimes, un sens de l’ouverture et une chaleur humaine bien particulière, des tissus colorés et bien sûr la nourriture ! Stockholm est bien plus propre et ordonnée. J’y adore le design, depuis les meubles jusqu’aux vêtements en passant par l’architecture, des choses très minimales, et des choses top datant des années 50/60. Mais musicalement j’ai toujours été énormément influencée par les Etats-Unis, j’ai grandi en regardant MTV, en écoutant de l’eurodance à la radio, beaucoup de hip-hop mais aussi des hymnes Suédois traditionels à la chorale de mon école. Toutes ces choses m’ont inspirées
6/ 3 artistes à découvrir en 2016 ? 

D.R.A.M
Westside Gunn
Conway

8/ Un son par décennie ?

Je voudrais d’abord dire que c’est la question la plus dure du monde. Mais voilà ce qui me vient en tête là tout de suite …

60’s = Barbara Mason – Yes I’m ready

70’s = Funkadelic – The Mothership Connection — Live from Houston

(This show is the baddest!! Wish I was there)

80’s = Zapp – Computer Love

90’s = Nas – One love

00’s = Quasimoto – Low Class Conspiracy

10’s = Erykah Badu – The Healer

Instagram

Follow Us