24h avec Nuits sonores

Le mardi 26 avril 2016 dans Music, News, Playlist 24h avec

Nuits Sonores 2015

© Brice Robert

Tic-tac, tic-tac, le festival Nuits sonores est en approche. L’un des programmateurs du festival nous plonge dans l’ambiance que l’on retrouvera du 4 au 8 mai prochain, en mettant sa journée en musique.

Tous les ans – et ce depuis 2003 – c’est le même rituel à Lyon : le crew d’Arty Farty investi le quartier de Confluence avec le festival Nuits sonores pour transformer la ville de Lyon en Mecque de la musique électronique.

Envie d’en apprendre plus sur le programme qui vous attend ? Découvrez notre article qui vous dévoilera tout sur les NS Days et les différentes Nuits à ne surtout pas louper >>>

Le programmateur du festival au line up pointu et qualitatif nous raconte le récit de sa journée au rythme des différents artistes que l’on pourra retrouver :

Evinha – Esperar Pra Ver

8h00 – Une journée qui commence avec un edit de musique brésilienne de Mr Bongo, le docteur S musique brésilienne en Europe. Ca sent le soleil car il va faire beau sur Nuits sonores cette année !

Azimuth – A Manha

9h00 – On reste sur une vibe du Brésil avec Azymuth, mythique groupe de jazz funk futuriste brésilien qui sera représenté par un de ses fondateurs à Nuits sonores : Ivan Conti. On commence à bien rentrer dans le match et à retrouver les équipes du festival.

Chassol – Carnaval, Pt. III

10h00 – Première balance des groupes qui joueront sur les scènes du festival. On est avec Chassol qui prépare son spectacle ou l’image fusionne à la musique (Ultrascore) et qui présentera Big Sun, son troisième grand projet.

Logg – Dancing Into The Stars

11h00 – On va aller voir les répétitions du show de Leroy Burgess. chanteur américain iconoclaste des eighties funk sous plusieurs formations. Leroy vient exclusivement pour le festival et joue avec un backing-band lyonnais. On a dû leur trouver des créneaux de répétitions !

C’est un des artistes choisit par MCDE (Motor City Drum Ensemble, co-programmateur du NS Days Jeudi) et sur lequel il a plus qu’insisté !

Motor City Drum Ensemble – Raw Cuts #5

12h00 – Je me prépare à aller manger avec Danilo (MCDE). Il a beaucoup travaillé sur sa journée de programmation et c’est important pour moi d’avoir des moments de convivialité avec les artistes qui suivent et s’intéressent au travail que nous faisons depuis plusieurs années.

Pablo Valentino – Hum Hum

13h00 – Danilo (MCDE) est avec Pablo Valentino, son compère de label depuis plus de dix ans et qui s’est installé à Lyon récemment. On va parler musique et des prochaines sorties de leurs labels. Ce sont deux grands passionnés de musique et des personnalités avec qui ont pourrait discuter musique pendant des heures.

Pantha du Prince – The Winter Hymn

14h00 – Les balances reprennent, cette fois c’est les artistes qui joueront très tard dans la nuit qui attaquent. On va aller faire un tour du côté de la l’Ancien Marché de Gros, le show très attendu de Pantha du Prince feat. The Triad (Nuit 1 – Halle 1) doit se mettre en place. Cela risque d’être un moment très poétique du festival.

Patrick Cowley – Kickin’ In

15h00 – Les portes de la Sucrière vont bientôt s’ouvrir pour laisser place à la première journée du festival. Les premiers artistes se préparent. Honey Soundsystem démarre sur le parvis de la Sucrière avec un edit de Patrick Cowley dont ils ont le secret.

Tony Allen & Abayomy Orchestra Feat BNegão – Meus Filhos (Jorge Ben Jor Afrobeat Rework)

16h00 – C’est au Sucre avec la scène live des NS Days de s’ouvrir sur un concert de Tony Allen. La présence de Tony Allen est une vrai démonstration de l’ouverture du festival aux musiques black, qui fondent l’esprit de la scène électronique contemporaine.

DTSQ – Ding-Dong-Ditch!

17h00 – Les journées du festival battent leur plein, on va aller du côté des Jardins du Musée des Confluences pour aller voir cette étonnante Carte blanche à Séoul . DTSQ est sur scène et nous livre un concert complètement survolté de garage rock à la sauce coréenne.

RADIO MINUS SOUND SYSTEM

18h00 – Allons faire un petit tour à Mini sonore qui se situe également dans les Jardins du Musée. On y retrouve 150 gamins complètement excités à la boum de Radio Minus Soundsystem, animé par le duo Gangpol Und Mit !

Laurent Garnier – Enchanté (Uner Club Gleam Remix)

19h00 – C’est à la Sucrière que cela se passe, Laurent Garnier prend les commande de la Salle 1930 avec un de ses derniers titres « Enchanté ». Laurent est le grand parrain du festival. Ses performances sur Nuits sonores sont toujours incroyables et preuves de sa connection unique avec le public du festival.

The Black Madonna – Stay

20h00 – On attaque la dernière heure de cette journée à Nuits sonores. C’est The Black Madonna qui clôture la scène principale avec cet edit tout en douceur de Casual T.

Bajram Bili – Roger & Stan

21h00 – On fait un petit break avant l’ouverture des portes du site de Nuit. Se balader  sur le site avant que les festivaliers ne s’y pressent est toujours un moment très spécial. On prend le temps d’apprécier la scénographie. C’est le calme avant la tempête, bientôt 11 000 festivaliers vont investir ces anciennes bâtisses et leur redonner une seconde vie. L’aboutissement d’une année de travail va se jouer là, dans l’intensité, les propositions artistiques, la manière dont le public va investir le coeur du festival. On s’écoute Bajram Bili qui accompagne notre présentation des installations du site, créées par Trafik, LFA et YCLD.

Africaine 808 – Balla Balla

22h00 – Souvent le festivalier boude un peu ce créneau horaire du festival, pourtant c’est souvent le lieu de concert d’ouverture ultra impressionnant. On ne loupera pas l’entame d’Africaine 808, le meilleur album de 2016 so far !

The Coathangers – Watch Your Back

23h00 – Les rues de l’Ancien Marché de Gros commencent à se densifier. On court un peu partout pour ne rien louper et amener les artistes sur scène. Il est 23h00, les Coathangers on déjà commencé leur concert. Pour nous c’est très important de présenter toute les facettes du prisme artistique que nous tentons de balayer, comme le punk rock ici présent !

A-WA – Habib Galbi

00h00 – Toute l’équipe est sur le pied de guerre, le public part à la découverte en Halle 3 d’un de nos coups de coeur musicaux de l’année : le trio A-WA, trois chanteuses extraordinaires qui croisent leurs origines Yémenites avec un hip-hop électronique décomplexé !

Fatima Yamaha – Only Of The Universe

01h00 – Il faut passer rapidement au Sucre. On a également des soirées là bas. Je ne veux surtout pas rater le live de Fatima Yamaha qui joue sur la soirée Burn – Energy Drink presents Light it up! 

Unforeseen Alliance live

02h00 – Retour sur le site principal, le supergroupe du renouveau techno française Unforeseen Alliance se met en place. Voiski, Antigone, Birth of Frequency et Zadig sont les quatre chevaliers de l’apocalypse et sont prêt à en découdre avec une salle bondée de trois mille personnes.

Auntie Flo feat. Anbuley – Dance Ritual II

03h00 – Debout depuis 9h00 ce matin, Les jambes commencent à chauffer et la fatigue se fait sentir. On va essayer de se ressourcer auprès de l’énergie tribale et afro du nouveau live d’Auntie Flo. un peu de sunshine et de highlife c’est bon pour la tête et les jambes.

Bambounou – Take It Out On Me

04h00 – Il est temps d’aller voir les derniers artistes préparer le finish de la nuit. C’est toujours un exercice de catharsis sublime avec le public. C’est toujours un point d’orgue où l’on aurait envie que le temps s’arrête. Justement c’est Bambounou qui tient le premier rôle de cette dernière heure dans la Halle 1.

Pleasure – Joyous (DJ Harvey Re-Edit Mix)

05h00 – L’exercice est périlleux mais il faut arrêter les artistes à l’heure. Toutes les équipes techniques sont derrières à exercer une pression forte pour qu’il n’y ait pas de dérapages. Dj Harvey prépare son dernier morceau et clôture la soirée par l’une de ses pépites jazz funk qu’il a édité. Il finit sous des applaudissements et des festivaliers qui tentent en vain de prolonger l’expérience avec une dernière danse.

Kamuran Akkor – Ateşe attın

06h00 – Il est temps de rentrer. Les batteries sont à plats et il va falloir allez vite se coucher pour profiter des quelques heures de sommeils réparatrices avant de repartir dans la fièvre du festival. On s’écoute un vieux morceaux de Kamuran Akkor, chanteuse turque des seventies entendue plus tôt sur le set de Mehmet Aslan au Sucre.

Moderat – Bad Kingdom

07h00 – Enfin couché, les oreilles sifflent et le cerveau a du mal à s’arrêter. Un titre tourne en boucle dans ma tête. Il s’agit de Bad Kingdom de Moderat, un hymne intemporel qui a réussi à retourner tous les festivaliers présents pendant leur concert époustouflant – un immense moment de cette édition 2016 du festival Nuits sonores.

A GAGNER SUR BETCPOP 

3*2 pass Night/Day 

2 pass 3 Nuits

2*2 places pour le concert spécial de Mogwai 

Pour participer au tirage au sort et tenter de remporter les invitations:
1) Follow+RT BETC POP sur Twitter
2) Un petit mot doux à l’adresse rsvp.betcpop@betc.com

Événement
Billetterie

La soirée Burn « Light it up! » au Sucre avec David AugustMind AgainstFatima Yamaha et Mehmet Aslan est sold out mais on a des places à vous faire gagner !

Pour participer au tirage au sort et tenter de remporter les invitations:
1) Follow+RT BETC POP sur Twitter
2) Un petit mot doux à l’adresse rsvp.betcpop@betc.com

12039540_10154087817658336_1330580173503165464_n

Événement

Instagram

Follow Us