Le coup d’oeil de Kiblind : Lucia Cordero

Le jeudi 21 avril 2016 dans Arts

lucia-cordero

Découvrez l’univers aux multiples références de Lucia Cordero

Dans les articles, on aime bien citer Corneille parce que ça fait stylé et que ça montre à M.Richard, émérite professeur de français du collège Clément Marot, qu’on a bien appris notre leçon. Mais cette fois-ci, ça n’est pas galvaudé : pour Lucia Cordero, c’est bien vrai, la valeur n’attend point le nombre des années. Sans doute est-elle ainsi une âme bien née car du haut de ses 22 ans et avec un diplôme à peine empoché, elle nous a fait vrillé la pupille.
La Madrilène d’origine et Berlinoise d’actualité se permet en effet la fantaisie de mixer joliment le trash, le comics américains et une certaine candeur visuelle. Une audace qui a l’air de faire vibrer les cordes sensibles de certains des plus fins amateurs d’art visuels. Nous, par exemple, mais aussi NME, Primavera x Heineken, Staf Magazine, Jacco Gardner (ou au moins ses tourneurs espagnols) ou encore ses copains du fanzine d’illustration Guts.
Kiblind
lucia-cordero2
lucia-cordero3

tumblr_nub7srQUY71tpssxgo7_r1_1280

Instagram

Follow Us