Le coup d’oeil de Kiblind : Laurent Mériaux

Le lundi 22 février 2016 dans Arts, Coup d'oeil de Kiblind

10

Sans doute, Laurent Mériaux possède-t-il dans sa chambre des posters taille nature de Marcel Pagnol, qu’il entoure de cœurs rouges, couleur de l’amour. Sinon pourquoi prendre le pseudo Lili des Bellons, ami cher de l’écrivain français ? Outre cette affinité littéraire, Lili des Bellons est également porté sur l’illustration qu’il maîtrise solidement.
Difficile de décrire fidèlement le style de Lili qu’il aime faire évoluer, contraindre et emmener vers d’autres horizons. Certes, le Parisien accorde une préférence à la figuration, voire même à la construction narrative de ses œuvres. Ses personnages hybrides évoluent dans des paysages oniriques, où l’élégance l’emporte sur la vraisemblance. À partir de cela, Lili des Bellons vole de technique en technique, de monochromies en couleurs pétantes et pousse parfois même jusqu’à l’animation ses créations magnifiques. Volage, Lili l’est également dans la diffusion de son œuvre qui voyage entre pochettes de disques, logos, dessins de presse ou affiches.

Par Maxime Gueugneau de Kiblind

1

6

12

16

19

24

27

30

32

39

Instagram

Follow Us