Omnivore World Tour Paris // La plat-liste #1 by Alexandre Mazzia

Le lundi 01 février 2016 dans Gastronomie, Lifestyle

Du 6 au 8 mars aura lieu la 11e édition d’Omnivore World Tour, l’occasion parfaite d’aller à la rencontre de 5 grands chefs. Du Kavinsky à l’aubergine brûlée, du Ben Harper avec des courges… Aujourd’hui c’est Alexandre Mazzia qui se charge des « plats-listes ».

A Mazzia 2

Après trois ans de service au Ventre de l’Architecte dans la cité Le Corbusier, Alexandre Mazzia vole de ses propres ailes dans son restaurant sobrement baptisé AM.  Au milieu d’un cadre épuré, béton et bois blond, il déploie une cuisine hypersensible où affleure toujours une immense sincérité. Une dizaine de stances, inspirées notamment de ses séjours au Japon et en Afriques, hyper marquantes. Alexandre Mazzia a été élu créateur de l’année 2015 par le guide Omnivore.

Comment définissez-vous votre cuisine ?

Il est très difficile de répondre. Je dirais simplement le prolongement de mon âme, comme « le » moyen vital d’expression.

 De tous les sens, quel est selon vous le plus important ?

Sans hésiter…l’émotion, l’instant T , il va au delà de tout. Le réveil des sens ne peut se révéler sans un sentiment profond.

En dehors de la musique, qu’est ce qui vous inspire dans vos créations culinaires ?

La musique comme la mer ont toujours été présents dans la construction de mon univers. Une matière, la couleur, une lumière, il n’y a pas de règle. La visite d’un musée, l’art contemporain, la photographie que j’ai découvert grâce à ma femme.

Vous allez participer à l’Omnivore World Tour à Paris, que pensez- vous y apporter et y trouver ?

Je suis Omnivore depuis le premier festival du Havre. J’ai une profonde admiration pour ce festival qui présente d’incroyable talents et créateurs.

Faire des rencontres inattendues impensables comme réaliser un 4 mains avec Pascal Barbot* !!!

Pouvez-vous me donner une playlist de 5 titres associés chacun à un plat ?

« One Day/ Reckoning Song » – The mojos /Asaf Avidan : Tartelette anguilles fumées et chocolat

« He got game » – Public enemy : Moules, maquereau, condiment Mojito à l’estragon

« I can » – Nas  : Petit gris, comte millésime 2011, noix de cajou, royal de cédrat

« Nightcall » – Kavinsky : Aubergine brûlée, Framboise-Harissa, jus de queue de bœuf

« Amen Omen » – Ben Harper : Courge, passion, safran

Pour assister à l’event c’est ici

*Pascal Barbot est un chef cuisinier français ayant obtenu une troisième étoile par le Guide Michelin en 2007

By Hélène

Instagram

Follow Us