[ITW] Comment Hungry Music a conquis l’Olympia

Le jeudi 14 janvier 2016 dans Interview, Music

Après avoir retourné Rock En Seine, les Solidays ou encore le Montreux Jazz Festival, le label indépendant Hungry Music s’attaque demain (15 Janvier) à L’Olympia. Nous avons échangé avec deux de ses trois fondateurs alias N’TO et Joachim Pastor : 

Hungry Cooking

Comment l’aventure a-t-elle commencée ? 

Joachim Pastor : On avait des connaissances en commun, on s’est rencontré sur des dates, et on avait la même agence de booking. Le label c’était une suite logique inhérente a notre volonté de sortir notre musique sans contrainte artistique.

N’TO : On s’est tous les 3 d’abord rejoins musicalement. On appréciait nos styles respectifs et on semblait retrouver un peu une intention commune dans nos morceaux. On cherche à faire passer quelque chose dans nos tracks, une histoire, une émotion. On s’est croisés sur quelques soirées et on a grave accroché humainement aussi. La création du label était la suite logique.

Vous avez développé ensemble un style bien particulier, chacun avec ses spécificités, quelles sont vos influences majeures ? 

J.P : Nous avons tous des influences différentes, moi par exemple j’ai écouté énormément de styles différents. Je suis un fanatique de Queen, mais je suis aussi dingue de funk ou de power metal.

N’TO : Pour ma part j’aime la musique au sens très large et beaucoup de styles différents (rock des 70’s, hip hop, jazz,soul, classique, etc…). C’est difficile de définir des influences précises dans tout ça mais rapidement je dirai : Pink Floyd, The Doors, Django Reinhardt, Georges Brassens, Mozart

Vous défendez principalement 3 valeurs : Mélodie, créativité et esthétique sonore. Qu’entendez-vous par là ? 

N’TO : On aime tous les 3 que nos morceaux racontent une histoire, chacun à sa manière. C’est pour ça que la mélodie est un aspect important de notre musique. On essaie de créer en se sentant le plus libre possible et le caractère et le grain des sons qu’on choisit sont une facette super importante de nos créas.

J.P : La musique c’est comme le vélo.

Vos sons ont quelque chose d’épique, très visuels, pouvant parfois rappeler les B.O de jeux types RPG, êtes-vous des gamers ? Si oui, quels sont vos références en la matière ? 

N’TO : Ouais moi je joue beaucoup ! D’ailleurs en parlant de RPG je me fais Fallout4 en ce moment qui déboite. Après je reste très fan du jeu video indépendant et de petites licences comme Meat Boy, Binding Of Isaac ou Child Of Light par exemple. Les concepts et les gameplays sont innovants, contrairement aux grosses licences, et j’aime bien ça. Sinon LA référence pour moi depuis tout jeune c’est « Secret Of Mana ».

J.P: Clairement : Metal Gear Solid 1, 2 et 3 / Gran Turismo / CS1.6 / DOD1.3

Quelle est votre recette en tant que label indépendant, en marge des gros circuits médiatiques de l’industrie musicale ? 

J.P : 300 grammes de melodie +1 litre de marketing + 2 tablettes de compresseur SSL + une pincée de calembours; le tout mélangé avec un bennymetre haut de gamme.

N’TO : On a toujours fait ce qu’on voulait comme on le sentait. On s’est surtout développé grâce aux réseaux sociaux, en échangeant directement avec notre public et c’est peut être ça qui a fait notre force. Après en vrai on a pas vraiment réfléchi à tout ça au début. On a voulu créer et faire écouter nos trucs !

Avec quel(s) artiste(s) rêveriez-vous de collaborer ? 

J.P : Royksopp, tony kakko

N’TO : Difficile à dire encore mais j’ferai bien des p’tites sessions avec David august, rodriguez jr ou bodzin , ou des trucs plus hybrides avec le groupe revolver par exemple.

Quels sont les 3 artistes à voir en live en 2016 d’après vous ? 

N’TO : J’dirai David August, Nicolas Jaar, Recondite, Ame.

Qu’est-ce que la Pop Culture selon vous ? 

J.P : La culture populaire (en fait non pop culture ça veut rien dire du tout.)

N’TO : Les formes d’art qui parlent au plus grand nombre… L’inverse de la culture élitiste !

Un son par décennie ? 

Joachim Pastor

60’s = Buffalo Springfield – For What It’s Worth
70’s = Queen – You’re My Best Friend
80’s = Richard John Smith – She’s The Master (Of The Game)
90’s = The Prodigy – Breathe 
00’s = Vitalic – Trahison
10’s = Royksopp & Robyn – Monument

N’TO

60’s = The Doors – Riders On The Storm
70’s = Pink Floyd – Shine On You Crazy Diamond (Part I)
80’s = Queen – Another One Bites The Dust 
90’s = Tears For Fears – Sowing The Seeds Of Love
00’s = Nathan Fake – The Sky Was Pink (James Holden Remix)
10’s = Ten Walls – Gotham

Instagram

Follow Us