Kanye West VS Nike : la guerre est déclarée ?

Le jeudi 07 janvier 2016 dans Fashion, Sport

Comme l’année dernière, pour la nouvelle année, Kanye West a dévoilé un titre inédit baptisé «Facts». Un des points particuliers ? Celui-ci s’attaque directement à la firme à la virgule.

On le savait déjà, Kanye West a parfois tendance à devenir « un peu » mégalo. Avec son titre «Facts», Kanye West, qui s’autocongratule, n’en oublie pas moins de casser du sucre (expression que personne n’utilise ?) sur le dos de Nike.

Jumpman

«Yeezy, Yeezy, Yeezy, just jumped over Jumpman»

Avec son refrain martelé tout au long du morceau, Kanye veut nous faire comprendre que sa collaboration avec Adidas (pour ses fameuses Yeezy Boost) ont largement dépassé Nike et ses Air Jordan – Jumpman faisant référence au célèbre logo, représentant Michael Jordan, apposé sur les baskets éponymes.

2337f632424357.5681ec46b686f

Il est vrai qu’Adidas a récolté le plus de likes (d’après une infographie de Dan Freebairn) sur son Instagram cette année et ce grâce aux différents modèles designés par Kanye – qui ont marqués de manière indéniable le monde des sneakers en 2015.

«I ain’t drop an album but the shoes went platinum»

Oui Kanye, il faut reconnaître que tes souliers se sont bien vendus cette année. Cependant, il ne faut pas oublier que les Air Jordan sont des icônes dans le monde des sneakers depuis 30 ans. À ce titre, elles mériteraient quand même un peu de respect…

Pour comprendre un peu plus pourquoi on en est arrivé là, il faut revenir en 2013. Avant de devenir partenaire de la célèbre marque à trois bandes, Kanye sortait ses premières baskets en 2009 : les Nike Air Yeezy. En 2013, le second modèle (Nike Air Yeezy Red October 2 visible ci-dessous) qui s’était vendu en pas moins de 11 minutes sur le site de Nike, confirmait cette collaboration réussie. nike-air-yeezy-2-red-octoberLe rappeur ayant demandé des royalties sur ses paires de basket mais refusées par Nike (impossible selon Nike car il n’était pas un athlète professionnel), il s’est donc tourné vers la marque concurrente.

«Nike, Nike treat employees just like slaves
Gave LeBron a billi’ not to run away (Yo!)»

Dans « Facts », Kanye dénonce également le fait que Nike traite ses employés comme des esclaves. On pourrait y voir ici une manière de dénoncer les sweatshops de la marque américaine, mais en y incluant le célèbre LeBron James, il parle bien de lui-même (et donc du non paiement de ses royalties pour son travail). En effet, Nike à offert un contrat à vie d’1 milliard de dollars à la star américaine de basket – un deal historique ! On a connu pire comme esclavagisme…

Et Nike dans tout ça ? Si la firme n’a pas encore répondu à l’artiste, on la soupçonne cependant d’avoir mis en place un joli Troll en sortant la Nike Air « Entertainer ». En plus d’avoir un nom équivoque, le design nous fait vaguement penser à la dernière collaboration entre Nike et Yeezi…

nike-trolling-kanye-air-entertainer-01

par @PierreFranchet

Instagram

Follow Us