[ITW] Jono McCleery, un son résolument dédié à l’évasion

Le mercredi 23 décembre 2015 dans Interview, Music

 Jono McCleery c’est la fusion entre Miles Davis, Massive Attack, Fink et Radiohead, soit la combinaison idéale entre sonorités acoustiques et électroniques, auxquelles s’ajoute un accent jazzy. 

 

Quand as tu commencé à faire de la musique?

Mon père était un pianiste de jazz et mon frère jouait du piano, donc j’ai baigné dans le monde de la musique soul et jazz étant enfant. Aussi loin que je me souvienne, mon frère m’a toujours encouragé à chanter  pendant qu’il jouait. Mais c’est vraiment à 16 ans que j’ai décidé de commencer à apprendre à jouer sérieusement de la guitare.

Ta musique reflète de nombreux genres, quelles sont tes influences principales?

Mes principales influences sont le jazz, le classique et le folk. On peut donc naturellement percevoir ces influences à travers ma musique. En Folk, ce sont des artistes comme Nick Drake ou Jeff Buckley, en classique des Claude Debussy ou Erik Satie, enfin en jazz ce serait John Coltrane.

Comment en es-tu arrivé à intégrer des sonorités électroniques dans « Pagodes »?

L’album n’aurait jamais vu le jour sans Royce Wood Junior, un ami artiste et producteur. C’est lui qui a géré la partie électroniques et sans lui je n’aurais jamais pris cette direction.

Comment ont vu le jour les morceaux sur ton dernier album ?

La plupart des tracks ont été crées dans différents endroits il y a quelques années. « Age Of Self  » est une reprise des années 80’s. Certaines chansons ont été écrites avec Royce Wood Junior. Concernant le sens de mes chansons, j’ aime garder un certain niveau d’ambiguïté afin de pouvoir les ré imaginer dans un autre contexte et de faire en sorte qu’elles soient ouvertes à différentes interprétations.

Quel album t’a le plus inspiré?

« A Love Supreme » de John Coltrane.

Y a t’il des sons particuliers que tu aimerais explorer ?

J’aimerais tester un peu plus les instruments acoustiques et plus particulièrement les instruments en bois, même si c’est assez difficile à emporter en tournée.

Un son par décennie?

70’s = Otis Redding – Love Man

80’s = Nick Drake – Time of no reply

90’s = Jeff Buckley – Grace

00’s= Radiohead – Amnésiac

Qu’est-ce que la Pop Culture?

Pour moi pop signifie temporaire. D’une certaine manière, je me méfie de ce mot car je tente d’éviter tout ce qui est à la mode. Je pense que seul le temps mettra en valeur les choses qui font sens.

 

Hélène est sur twitter

Instagram

Follow Us