Mustang en route vers les Oscars ?

Le mardi 22 septembre 2015 dans Movies, Trailer

Le drame turc présenté lors du Festival de Cannes vient d’être sélectionné par le Centre national du cinéma et l’image animée (CNC) pour représenter la France à l’Académie des Oscars 2016.

Mustang_0

Synopsis:

C’est le début de l’été en Turquie. Dans un village situé à des centaines de kilomètres d’Istanbul, cinq soeurs orphelines, élevées par leur grand-mère, s’amusent innocemment avec des garçons de leur âge au bord de l’eau. Une effusion de rires et de proximité qui devient vite la cible de rumeurs obscènes et envenimées. L’oncle Erol, patriarche fidèle aux moeurs et à la religion, et fils de la grand-mère des petites, prend en grappe sa mère, lui reprochant de donner une mauvaise éducation aux jeunes filles.

Peu à peu, le foyer se transforme en une véritable prison, dirigée sous l’autorité d’Erol. Les soeurs aînées sont forcées à subir un examen médical, destiné à vérifier l’état de leur hymen – et donc de leur virginité. L’oncle les prive ensuite de liberté, supprimant leur accès aux téléphones, aux ordinateurs, et même à l’école. Une situation intenable pour les cinq orphelines, qui vont franchir les limites de leurs interdictions, se battant constamment pour leur liberté et remettant en cause les traditions ancestrales.

Intérêt:

Drame social et ethnique, tantôt comique, tantôt tragique, le film de Deniz Gamze Ergüven est à éviter le dimanche soir, à moins que vous soyez sado sur les bords. Pour son premier long, la franco-turque célèbre le courage de la féminité face à la figure du mâle dominant, l’oncle qui cherche à les séquestrer. Questionnant l’appréhension de la sexualité et des rapports humains, Deniz manie sa caméra de façon sensuelle en touchant une question existentielle concernant l’Homme et sa nature: franchira-t-il davantage les barrières lorsque ces dernières lui sont imposées ?

Bien que pré-selectionné par l’administration française du cinéma, sa place n’est pas assurée tant que les membres de l’Académie américaine n’ont pas tranché. Pour info, il a été choisi devant Marguerite de Xavier Giannoli, Dheepan (Palme d’Or du Festival de Cannes de cette année) de Jacques Audiard, La Belle Saison de Catherine Corsini, et La Loi Du Marché de Stéphane Brizé.

Par @Drounix

Instagram

Follow Us