Coup de tonnerre musical à Reims

Le jeudi 17 septembre 2015 dans Bon plan, Music

Du 24 au 27 septembre, Reims ouvre sa cathédrale aux effusions musicales avec la treizième édition de l’Elektricity, lancé en 2003 par un certain Yuksek.

santé

Le temps des Cathédrales

Si une route des villes musicales incontournables de l’Hexagone devait être tracé, nul doute que Reims y aurait sa place. La raison ? Des groupes tels que Yuksek, Bromance&cie, The Shoes, Alb ou encore The Bewitched Hands. La scène rémoise, comme on l’entendait dans toutes les bouches il y a quelques années, est lassée de cette image. Pour l’Elektricity Festival, elle représente les musiques du temps présent. Celles qui vous font rire, pleurer, hurler à tue-tête, déterminées par une exigence artistique et esthétique élevée. Ca serait bien dommage de rater un des événements de la saison culturelle de l’année, alors faisons un tour des forces en présence !

Le lieu tout d’abord. La majestueuse Cathédrale de Reims aura toujours son carillon bienveillant au-dessus de vos têtes. Le festival est resserré de 4 jours mais déploie ses foudres sur toute la ville: deux soirées sur le Parvis de la Cathédrale, une autre focus électro accompagnée  d’after shows à la Cartonnerie, avant l’épique gig de Sufjan Stevens à la Comédie de Reims. Alerte orange prévu sur Reims le week-end du 24, on vous aura prévenu.

cathé

Bienvenue dans l’odyssée techno rémoise

Nuages chargés de bonnes ondes (électriques) en approche dés jeudi avec les italiens de Tale Of Us. Le duo s’est taillé une réputation de tueurs de scène, avec des sets très bien huilés et ultra-dansants. Une réponse nécessaire à la minimale industrielle du vaudou techno Boris Brejcha, et de son fils officieux Vessel, passé maître dans les beats sordides et lancinants.

Dans cette effusion de sons industriels, tous plus violents et jouissifs les uns que les autres, vous finirez achevé par Paula Temple, prêtresse du son noisy qui tabasse vénère. Les rockers déboussolés de la foule trouveront en Metz, les Mudhoney canadiens, une solution radicale avec leur riff de guitare post-hardcore et la voix possédée Alex Eldkins. Les survivants apprécieront la house spectrale et envoûtante de Chaos In The CBD. Jeudi, c’est alerte rouge.

Une cure d’éclectisme et de raffinement électro

Vendredi, le soleil percera les nuages de la douce voix de Vincent Neff, leader de Django Django. A l’origine du tube de l’été 2015, First Light, le groupe viendra enflammer de son rock psychédélique et faire de l’ombre aux compositions ingénieuses de Tame Impala. Les membres de Club Cheval viendront jouer aux chaises musicales en votre compagnie, tandis que Flavien Berger castagnera ses platines, et par la même vos oreilles, en manque d’exotisme et d’endorphine. Une cure d’indie/pop et de déflagrations électriques vous fera le plus grand bien, en compagnie des allemands de The Notwist.

Pour ceux en manque d’intimiste, de rare groove, de rencontres trip-hop et de noise hardcore brésilienne, foncez sans réfléchir au Parvis de la Cathédrale profitez de Romare, Ninos Du Brasil et N’to en toute quiétude.

django-django

Une légende du festival et un tour de l’Europe

En ce dernier jour de festivité, Elektricity a convié des artistes de toute l’Europe. Le beatmaker écossais Hudson Mohawke, viendra défendre son dernier opus Lantern. Un nom bien judicieux pour une musique en éventail, qui épluche chaque parcelle de culture musicale de l’artiste: soul, jazz, hip-hop, pop, et même trap. A ses côtés, le supergroupe éphémère formé de Modeselektor et de Siriusmo, s’affronteront au corps à corps, à base de big bass techno, de scrunk acéré et d’électro-psycho sortie d’un film de David Lynch.
Enfin, cette édition 2015 marque le retour des fils prodigues du duo The Shoes. Prêt à débarquer chargé de tubes avec Chemicals, leur troisième effort, le duo français d’électro-pop compte faire sensation chez eux. Home sweet home comme on dit !

Si vous avez encore un peu de force, Roche Musique et Bromance vous offrent un after show en compagnie de leurs jeunes poulains, Darius pour le premier et Gener8ion pour le second. Histoire de couper le courant une fois pour toute. Et de se dire à l’année prochaine.

Event Facebook

4 places sont à gagner pour vendredi.

Pour participer au tirage au sort et tenter de remporter les invitations:
1) Follow BETC POP sur Twitter
2) Un share de ce post

Elektricity

Par @Drounix

Instagram

Follow Us