Andrew Weatherwall exposé à Carcassonne

Le mercredi 16 septembre 2015 dans Arts, Exposition, News

Marina Sellimoutou, érudite des parquets de boites de nuit mais aussi photographe, a suivi pendant plusieurs années le duc de la scène underground britannique, Andrew Weatherwall. Et vous savez quoi ? Elle expose ses oeuvres. 

Andrew Weatherall - Paris, La Machine du Moulin Rouge (12/10/2013) - halo

Marina est une fille qui aime la musique, qui adore la musique. Née à Marseille, ville connue pour sa « boonne méree » (avec l’accent, ça le fait mieux) mais surtout pour ses nombreux groupes de Rap, elle s’est ensuite rendue à la capitale où elle a écumé les salles des clubs parisiens. Forte de ses nombreuses années dans des parties de sarabandes, elle s’est mise à suivre Dj’s, producteurs et autres groupes de rock dans toute l’Europe (car oui il n’y a pas que la techno dans la vie) afin de réaliser des séries de clichées.

C’est en 2012 que Marina fait la rencontre de Andrew Weatherwall qui se définit comme la « Légende de l’Underground britannique et l’un des moteurs les plus actifs de la musique électronique de ces deux dernières décennies » (et oui rien que ça!). Et en 3 ans, Marina la suivie dans tous ses déplacements. Villette enchantée ? Elle y était ! Nuba ? Aussi ! Concrète ? De même !

Andrew Weatherall - Paris, La Machine du Moulin Rouge (12/10/201

C’est lors de son festival éponyme, l’année dernière à Carcassonne « Andrew Weatherwall festival » qu’elle a eu l’idée d’organiser une exposition photo sur ce Punk-Dandy des nuits.

La photographe nous livre des photos d’un Dj en toute détente, en train de fumer sa cibiche devant un miroir, en pleine séance photo, ou encore en plein set la truffe dans les boutons de ses platines.

Marina veut donner l’opportunité à nos amis britanniques de voir son exposition et elle a besoin de vous, pour la soutenir cliquez ici.

Par Maxime

Instagram

Follow Us