La fable lunaire et colorée de Petit Prince

Le mardi 15 septembre 2015 dans A l'écoute, Clip, Music, News, Video of the week

Petit Prince est une pépite de psychoelectro dénichée par les chineurs de Pain Surprises, qui sort aujourd’hui un clip tout en grâce et en poésie.

cigogne

Grand roi de la musique

Petit Prince est une personne sensible pour qui la musique est un refuge. Enfant c’est le conservatoire et le violoncelle qui l’attirent. La musique électronique ne l’intéressera que plus tard. Avec sa découverte des clubs et des synthétiseurs. 

Mais sa musique est comme un conte. Comme l’histoire du soir et le réconfort qui l’entoure. Loin des dancefloor, cet univers fait appel à l’imagination de l’auditeur. Une musique qui capture un état de transition : la fine frontière entre l’apaisant et l’angoissant.

Les dessins romanesques d’Ana Tortos

Ce nom ne vous évoque rien ? Et pourtant vous avez probablement vu nombre de ses dessins passées devant vos yeux si vous lisez le Guardian. Diplômée du Royal College of Art de Londres, soit l’une des meilleures universités dans le domaine de l’art, du design, et de la communication au monde, Ana Tortos est une dessinatrice au crayon très aiguisé. Son style évoque une certaine fragilité poétique, une enfance retrouvée et des couleurs parcimonieuses, héritée des plus grands comme Quentin Blake et Roald Dahl (rappelez-vous, James et la Pêche Géante !). C’est elle qui a réalisé la pochette de Deux Mille Dix, l’EP de Petit Prince dont on vous avait parlé cet été, ainsi que le clip aérien et lyrique de DemiTour. On vous laisse lire ses douces paroles concernant son travail, et les connotations liées à la vidéo.

C’est l’heure! L’heure du grand saut. L’animation évolue dans un univers onirique ou les couleurs dans un premier temps minimalistes vont progressivement envahir nos écrans. Le ton (mélancolique) est donné : il s’agit pour Petit Prince d’un dernier voyage à travers le monde de l’enfance, la ou les étoiles sont en couleurs, les nuages sont jungles et les déserts brûlants infinis. Le voilà qui se prépare. On retient son souffle et la question reste en suspend : Petit Prince parviendra-t-il à prendre son envol ?

dis

Par @Drounix

Instagram

Follow Us