Jake Gyllenhaal joue au Demolition man

Le mardi 15 septembre 2015 dans Movies, Trailer

Tout détruire pour se reconstruire, c’est le scénario dramatique de Demolition, porté par un Jake Gyllenhaal décidément en grande forme ces temps-ci.

jake

Synopsis:

Davis est un homme plutôt comblé dans sa vie. Mari aimant, travailleur assidu, ses investissements en tant que banquier sont toujours très bons. Et pourtant, Davis reste stoïque alors que sa femme meurt dans un accident de voiture. Cherchant à comprendre les raisons de sa disparition d’émotions, il finit par rencontrer Karen Moreno, une de ses clientes. Auprès d’elle et de son fils Chris, il va commencer à reconstruire sa vie, en détruisant auparavant tout ce qui le définissait jusqu’à maintenant.

Intérêt:

Depuis Donnie Darko, sorti en 2001, rôle pour lequel il a été acclamé alors qu’il était adolescent, rien n’arrête Jake Gyllenhaal. A tel point que son nom commence à tourner dans toutes les bouches d’Hollywood au sujet d’un certain Oscar. Touchant dans Le Secret de Brokeback Mountain, surprenant dans Zodiac, magistral dans Brother, fascinant dans tous ses films avec Denis Villeneuve, Jake pourrait très bien être l’acteur de la décennie. Certes, cela n’effacera pas sa présence dans Le Jour d’Après, ni son rôle « bankable » du Prince de Perse (qui n’est pas si dégueu pour un Disney), mais on lui pardonne. Parce que son charisme et cette élégance du jeu, personne ne lui en a jamais privé.

Dans Demolition, Davis perd les pédales suite à un traumatisme.. qui n’est jamais arrivé. Ou plutôt qui n’arrive pas. Une interprétation proche de sa démence dans Night Call, probablement son meilleur rôle à ce jour. Virtuose, à seulement 34 ans, Jake pourrait être le McConaughey de notre époque, les dépravations en moins (non non, le rédacteur de cet article n’est pas du tout fan de cet acteur).

jake

Autre précision capitale, c’est Jean-Marc Vallée qui est derrière la caméra, preuve que Jake aime passer du temps avec les réalisateurs canadiens. Bref, le plus important étant que J-M est un petit génie du grand écran. On lui doit notamment le road-trip dépaysant Wild avec Reese Witherspoon, ou encore le sublime Dallas Buyers Club, qui a fait renaître Jennifer Garner et gratifier Jared Leto d’un Oscar (amplement mérité).

La distribution de Demolition est aussi excellente. Vous avez probablement reconnu l’Australienne Naomi Watts (Mulholland Drive, 21 Grammes, Birdman), ainsi que Chris Cooper (American Beauty, Truman Capote, The Town) pour les plus cinéphiles d’entre vous. Heather Lind, que vous avez peut-être aperçu dans Boardwalk Empire, et qui a joué aux côtés d’Al Pacino (!!!) au théâtre, est à surveiller de près.

Dans vos salles le 8 avril 2016 !

 

Par @Drounix

Instagram

Follow Us