Fear The Walking Dead: les origines de l’apocalypse

Le vendredi 21 août 2015 dans Movies, Séries, Trailer

Le spin-off de The Walking Dead a investit nos écrans dimanche. Nouveaux personnages, nouveaux lieux, et toujours du zombie à foison.

Walkers - The Walking Dead _ Season 5. Gallery - Photo Credit: Frank Ockenfels 3/AMC

Synopsis:

Madison est une jeune mère veuve de deux enfants, qui tente tant bien que mal de ressouder sa famille. Sa fille Alicia, est bonne élève, généreuse et curieuse. Mais son frère, Nick, a quitté l’école et enchaine les déceptions et les problèmes. Leur mère est conseillère d’orientation dans un lycée de Los Angeles. Elle y fait la rencontre de Travis, père divorcé ayant un enfant à charge. A eux deux, ils tentent de réunir leur famille et la reconstruire ensemble. Mais les enfants de Madison ont beaucoup de mal à l’apprécier. Alors qu’ils sont confrontés à des problèmes quotidiens et habituels, d’étranges phénomènes commencent à se produire autour d’eux, dont un virus qui pousserait au cannibalisme et commencerait à s’étendre à la manière d’une épidémie.

fear-the-walking-dead_0-2

Intérêt:

Sans Rick, Daryl, ou Atlanta, veillez à ne pas considérer Fear The Walking Dead comme un sequel mais bien comme une histoire parallèle à celle de The Walking Dead. Du coup, on se surprendrait déjà presque à rêver d’un crossover entre les deux séries dans les saisons à suivre (croisons les doigts). En attendant, cette première saison s’ouvrira sur l’introduction de cette nouvelle famille et le début de l’infection dans les rues de Los Angeles, alors que de son côté, Rick est toujours plongé dans le coma (spoiler alert – too late).

L’intrigue banale de la famille recomposée laissera rapidement place à l’écroulement classique de la société et des valeurs humaines au profit des règles élémentaires de survie en milieu hostile. À ce titre, il est une nouvelle fois bizarrement jouissif d’observer la mise en scène de la peur, de la montée de la paranoïa qui va de pair avec la perte progressive de confiance dans l’humanité et l’impuissance gouvernementale qui caractérise ce type d’épidémies.

Au vue des dernières saisons de The Walking Dead, plus lentes, sombres et tourmentées, Fear The Walking Dead prévoir d’aller plus loin dans la résolution de cette question laissée sans réponse: qui sont vraiment les walking dead ? Zombies ou « survivants » ? Sur quelles théories repose la création de cet univers dantesque et pandémique ? Tout un programme sachant qu’une deuxième saison est d’ores et déjà prévue…

walking-dead-spinoff-spoilers-2
Le casting 

Au jeu des sept familles, Travis,  le beau-père, est interprété par Cliff Curtis (Colombiana, Training Day), qui s’enamoure de Kim Dickens (House Of Cards, Deadwood) alias Madison. L’aîné, Nick, est campé par Frank Dillane (Harry Potter et Le Prince de Sang-Mêlé) tandis que la benjamine, Alicia, est interprétée par Alycia Debnam-Carey que vous avez pu voir dans The 100. Enfin, le fils de Travis est joué par Lorenzo Henrie (Star Trek) et son ex-femme par Elizabeth Rodriguez (Orange Is The New Black, Miami Vice).
Des filmographies loin d’être inoubliables mais qui ne les empêcheront surement pas de devenir nos futurs chouchous, à l’image d’Andrew Lincoln (Rick) et Steven Yeun (Glenn) dont les popularités n’ont vraiment décollé qu’après The Walking Dead.

À quoi s’attendre ?

En somme, à tout ce qui va mettre ces joyeux personnages en situations difficiles voire désastreuses, à base de sang, de cervelles dépecées, d’entrailles arrachées mais aussi de dilemmes impossibles, de morts atroces, de trahisons, de haine et d’égoïsme, à ce niveau là, retrouver le Walking Dead qu’on connaît. Ou du moins, sa partie la plus noire (qui reste la plus jouissive) même si on aime aussi les voir se faire courser par du zombie ou exploser des têtes. Bref, est ce que cette série trouvera un moyen d’approfondir l’univers créé par sa grande soeur ?

Début de réponse en direct sur Canal + Séries, qui a teasé cette sortie via une collaboration avec Runtastic faisant appel à des zombies pour vous aider à fuir … courez !

Par @Drounix

Instagram

Follow Us