Vous n’étiez pas à Calvi ? Rendez vous au Cargèse Sound System

Le mercredi 08 juillet 2015 dans Bon plan, Music

Nouveau format de 3 jours pour le Cargèse Sound System, qui va enflammer les arènes de la Sarra du 7 au 9 août.

cargese

Un peu d’histoire (corse)

Cargèse est une commune française du Sud de la Corse. Composée d’un port de plaisance et d’une marina plutôt sympathiques, la ville est un des nombreux reflets de la somptuosité l’Ile de Beauté. Pas étonnant donc qu’un groupe d’amis finissent par se dire, en 2011, qu’il serait carrément cool d’organiser un festival « indépendant », alors que les grosses machines comme The Bay attirent des milliers de festivaliers surexcités. C’est ainsi que se fonde le Cargèse Sound System, partant du principe que de se défouler devant la mer et du bon son, c’est franchement l’éclate.

Le mois prochain, l’événement fêtera déjà son cinquième anniversaire. Les organisateurs se démènent pour attirer des têtes d’affiches de gala, tout en vous révélant les derniers talents en préparation, qu’ils aiment appeler les insulaires. Comprenez les petits génies qui sont nés en Corse. Ceux-ci auront la plage du Pero le samedi après-midi pour détendre les foules et clore le festival dimanche. Les artistes européens et internationaux, eux, auront la charge de retourner les arènes de la Sarra.

10592788_937780962915519_4960395575655635448_n

Les importés

On commence fort vendredi avec un line-up éclectique: L’électro-punk des marseillais de Nasser propose un rock endiablé, sur des rythmiques proche des travaux de Daft Punk ou des Toxic Avengers. A leurs côtés, trois parisiens déjantés comptent bien se faire entendre. On parle bien sûr de dOp, reconnu à travers le monde pour leurs prestations exceptionnelles et détraquées. Cuisiniers musicaux, ils aiment concocter des morceaux à l’atmosphère unique. Jazz, soul, électro, classique, tout ce qui passe dans le mixeur dOp est retravaillé. Et d’une manière incroyablement efficace depuis 2006.

On vous conseille de garder un peu de fougue pour samedi car les forces en présence ont une existence scénique ahurissante. Anja Schneider est une bosseuse acharnée, une boule d’énergie inépuisable. Ancienne résidente du Watergate et du Weekend à Berlin, Anja a joué sur tous les continents sa techno deep et contemplative est reconnaissable entre toute. Elle sera accompagnée entre autre d’Oxia, ayant travaillé notamment avec Marc Romboy et Agoria, la quarantaine passée mais portant la véhémence d’un gamin de 16 ans passionné de musique. Elu 3ème meilleur artiste techno en 2008 aux Beatport Music Awards, l’isérois n’a rien perdu de sa superbe. Il apporte un brin de fraîcheur à ses compositions par ses influences diverses, du rock à la soul en passant par la house de Chicago.

Les insulaires

Et sinon il y a du solide en Corse. Acid Child est un duo fascinant d’Ajaccio, qui se dissimule derrière des tracks psyché, non sans une légère touche de pop bien suave. Jack Ollins est lui une légende pour certains. Sa renommée lui vient de sa vaste culture musicale, qui lui a permis de jouer des sets magistraux. Oscillant entre house d’Illinois et techno de Motown, l’homme sait tout faire et sera certainement une des plus belles rencontres du festival.

Honoré se dit lui fan du Wu Tang et de Bicep. Des styles radicalement différents, bien que le garçon consente à mixer le tout pour accoucher d’un son house très dansant, sans jamais vraiment se fixer une limite de violence, virant l’acide jouissive.

Avant autant de progrès dans la programmation, et la concurrence virtueuse pour le territoire, qui s’impose chaque année davantage dans les festivals les plus prisés de France, la Corse deviendrait-elle l’île de la techno ?

4 pass sont à gagner pour le festival.

Pour participer au tirage au sort et tenter de gagner les invitations:
1) un like BETC POP
2) un mail à rsvp@betcpop@betc.com avec le nom de code « CARGESE »

11717371_1145148602178753_2097975290240381004_o

Instagram

Follow Us