Le Kolorz Festival s’installe au Château Durbesson de Carpentras

Le mardi 16 juin 2015 dans Bon plan, Music

La prochaine édition estivale et majeure du monde de l’électro se déroulera les 17 et 18 juillet 2015, sur le site du Marché Gare face au Château Durbesson.

DSC_0545

De l’Hôtel Dieu au Château Durbesson

L’heure est venue d’annoncer les héritiers de la scène du Kolorz Festival. Fier d’avoir programmé des noms tels que Gesaffelstein, Ben Klock, Chinese Man ou encore Birdy Nam Nam, le festival de Carpentras vous attend nombreux pour sa cinquième édition.

Et cette année, le festival met les bouchées doubles pour vous offrir le meilleur de l’électro: une capacité de réception des spectateurs multipliée par 2, accompagnée d’un site magnifique autour du Château Durbesson. De quoi vous fournir copieusement en fooding, animations quotidiennes et un espace de chill intensif pendant ces deux jours de fête.

On vous laisse savourer le report de l’édition hivernale 2014:

Des générations d’artistes électro à votre service

A cadre spectaculaire, programmation proportionnelle. En ténor de la musique électro, c’est Laurent Garnier qui sera en tête d’affiche le vendredi. Histoire de vous rappeler que la techno de Boulogne envoie du lourd. Accompagné du cubain Maceo Plex, plus connu sous le nom de Maetrik, la soirée s’annonce déjà remuante. Un set que n’importe quel américain qualifierait même de « sick ».

Afin que vous commenciez à remplir les douves qui vous serviront de fosse pour notre cher Laurent, Kölsch vous renverra à l’âge d’or de la house allemande. Vous savez bien, celle qui vous fait fermer les yeux pour vous capturer dans un univers lascif et séraphique. De quoi vous préparer pour le set transcendant de Recondite, et sa techno futuriste et progressive.

On continue notre voyage à la découverte des contrées musicales en faisant un détour par l’Argentine avec Shall Ocin. Jeune héritier des années 80, le garçon vous sèmera dans son antre de distorsion groovy et sépulcrale. On termine le tour d’horizon de cette première journée avec la présence de Greg Delon, en provenance de Nîmes. Notre petit frenchy viendra saupoudrer le plat de résistance de ses compositions percutantes, oscillant entre house et nu-disco. 

kolsch-over-under

On enchaine samedi avec Jeff Mills, le génie de Détroit. Aux côtés de Carl Craig ou Robert Hood, ils ont lancé la deuxième vague techno de Motown, s’écrasant sur le monde de façon drastique et implacable. Des beats durs et sombres, qui vous transporteront au Trésor le temps d’une soirée. Il aura pour valet le suédois Adam Beyer, fondateurs de nombreux labels. Et dans le nord, on ne rigole pas avec la techno, qui se trouve être violente, remplie de percussions en tout genre sur circuit fermé hypnotisant à souhait.

On apercevra de plus le fils spirituel de Laurent Garnier, qui se cache sous le pseudonyme de Rødhåd. Fier de déverser ses tracks sombres, puissantes et mélancoliques, l’allemand manie à merveille les mixtures dub, house et techno. Sa compatriote natale, Ida Engberg, finira d’assombrir le dancefloor avec sa powerhouse jaugée à pleine puissance.

hqdefault

On conclura ce fabuleux samedi avec The Driver aka Manu le Malin, sorte de Gollum schyzo de la musique électronique. Charismatique, aboutissant d’une techno séduisante et efficace, l’homme est en passe de devenir tout simplement un pilier de ce son scabreux mais tellement fascinant.

Enfin, on retourne dans nos régions, plus précisément à Valence avec Maxime Dangles. Annoncé comme un prodige de la nouvelle scène électro, Maxime a déjà joué pour des endroits prestigieux (Berghain, Nuits Sonores, Astropolis), déchargeant avec énergie sa techno berlinoise made in France. Un régal.

2×2 places sont à gagner pour les deux jours. 

Pour participer au tirage au sort et tenter de gagner les invitations:
1) Un like BETC Pop
2) Un share ce post (pour vous retrouver)

Event Facebook

Petite préchauffe !

11430285_1119976761350257_2693331838797297657_nIMGP4384 IMGP4272 IMGP4172 IMGP3966

Instagram

Follow Us