On a parlé Sibérie, tournée live & tartiflette avec Thylacine à Cannes

Le vendredi 15 mai 2015 dans Interview, Music

thylacine-villa3

Tranquillement installé au festival de Cannes, BETC POP est parti à la rencontre du phénomène français Thylacine lors de la première soirée Villa Schweppes. Au menu, on y cause Sibérie, tournée, live & tartiflette.

« Mon live est très improvisé, je gère chaque boucles de synthé, de percussions ou de voix, rien n’est écrit. »

 

BETC POP : Après un séjour à la montagne avec Fakear et Superpoze, qui avait accouché d’un ep à 6 mains, te voici à la découverte de la Sibérie, tu as besoin de te mettre en situation pour composer ?

Thylacine : Exactement. Le projet du transsibérien est parti de cette conclusion : je n’arrive pas à composer plus de 3 ou 4 morceaux enfermé dans le même environnement, surtout éloigné de toute vie. Du coup j’ai vite pris gout à composer un peu n’importe où et à voir l’impact qu’avais sur mes morceaux le paysage, les rencontres, la météo etc..

 

C’est une belle scène qui émerge en ce moment, entre vous 3, Dream Koala et beaucoup d’autres, vous collaborez beaucoup, vous jouez ensemble, on a vraiment l’impression que vous êtes tous potes non ?

Oui c’est le cas, on a tous eu l’occasion de se rencontrer sur des dates. Et même si on peut faire une musique différente, on a une façon de l’aborder qui est assez similaire, c’était assez naturel de se rapprocher je pense.

thylacine-villa2

Tu as une longue tournée devant toi, comment fais-tu évoluer ton live au fil des dates ? 

Mon live est très improvisé, je gère chaque boucles de synthé, de percussions ou de voix, rien n’est écrit. Ce qui fait que je peux vraiment l’adapter en fonction du public, du lieu, de l’horaire.. et de mon état de fatigue. C’est évidemment plus risqué mais c’est vraiment agréable de pouvoir vraiment jouer et interagir avec le moment.

 

Le clip de Closing est un rework de Vanishing Point, un film datant de 1971, pur hasard ou passion totale pour les road movies américains des années 80’s? Quel autre film de l’époque nous conseillerais-tu ?

J’ai vraiment eu un coup de coeur sur ce film, pas particulièrement pour son genre. Je ne sais pas vraiment pourquoi en fait, je crois que je me suis pas mal projeté dans le personnage. Sinon l’année d’après est sorti le Parrain, mais celui-là je pense que vous le connaissez déjà !

 

Rien à voir : quel est ton plat préféré ? As-tu une adresse à nous conseiller ?

J’aime beaucoup les plats très français du type confit de canard ou tartiflette, mais il y a un endroit qui est génial pour les légumes c’est chez Miznon dans le 4ème, cuisine & ambiance au top.

Par @valfeist

thylacine-villaCrédit Photo : Villa Schweppes – Cédric Canezza 

 

Instagram

Follow Us