Coachella, ce sera sans moi

Le jeudi 09 avril 2015 dans Live report, Music

Faces of Coachella 2011

C’est désormais une habitude, comme un anniversaire dans le calendrier: quand Avril se pointe, on nous ressort le traditionnel refrain sur la coolitude de Coachella.

Mais en vrai, il ne reste de « cool » au festival d’Indio que ce que les blogueurs surexcités décident d’en dépeindre auprès de leurs « audiences » (et ça, ça fait bien longtemps qu’on a arrêté d’y prêter la moindre attention). Le commun des mortels, lui, se fout désormais pas mal d’aller y mettre un pied.

Eh oui, Coachella c’était cool, mais ça c’était avant. On a listé pour vous quelques raisons pour lesquelles cette année, vous serez bien mieux lotis au MIDI ou à We Love Green, car moins loin, moins cher et bien plus sympathique.

Coachella, c’est ringard car …

.. c’est une galère de s’y rendre et on y voit rien.
Honnêtement, rassembler 225.000 ricains sur une surface de 4 hectares c’est le meilleur moyen de passer des heures dans les embouteillages et une fois entré, d’être bloqué à 500m minimum de la scène, le tout pour environ un ticket d’entrée avoisinant les 500€, OKLM. Pour y voir quelque chose et profiter d’une once de son, il reste YouTube.

… votre liberté y sera bien gardée.
Ne surtout pas oublier qu’on reste aux États Unis et que dans cet oasis de liberté, la sécurité ne rigole pas du tout avec l’alcool. Leur dernière fulgurance: créer des zones « réservées », sortes de parc à moutons où tu te retrouves à bêtement boire ta petite bière dans la petite enceinte où tu y es gentiment autorisé. Sympa le concept. Et ça vire au génial quand tu découvres tous ces kids « rollin » sous MD partout autour de toi, à 16h de l’aprem. Non vraiment, sympa.

… le mythe s’est enseveli sous l’omniprésence des marques et des « stars ».
Si vous cherchez l’interaction humaine et l’esprit hippie, préférez Burning Man. Coachella, c’est le royaume des babes et des bros (cf les insights de Vice en 2014) richissimes et bodybuildés, des teenagers et de leurs parents, et des activations marques, en bref, c’est la définition même de l’anti-woodstock. Je passe sur le gratin des célébrités de seconde zone à la recherche d’une actu: quand les vautours de l’attention se pointent, c’est pour s’occuper des restes.

… on y aperçoit surtout les célébrités du pauvre: les blogueurs
Se rendre à Coachella, c’est multiplier par 1000 ses chances de croiser la flotte la plus importante de blogueuses écervelées au monde. Paradis instagram pour lookbook The Kooples, Coachella est le festival sur lequel le bon goût et l’authentique ont tiré un trait. Ne reste donc que ces créateur/trices de vide auto-nourris au like pour faire croire quiconque à la branchitude de l’événement.

A une époque, tu découvrais ça ou ça voire ça, maintenant, tu as ça:

772506b8c12111e39ce30002c9c7c486-8

et ça

Instagram

Follow Us