Dans l’antre du mythique Studio 54

Le lundi 02 mars 2015 dans Arts, Photographie

studio 2

Imaginez-vous, le New York des années 80, à des années lumières de la gentrification actuelle, de la multiplication des bagelshops et autres rooftop bars, à l’époque où le crime régnait sur la ville, où le pop art explosait à la face du monde, où la disco squattait encore le haut des charts.

C’est au beau milieu de cette jungle en pleine effervescence qu’est né le repaire ultime de la nuit, le rêve d’un club où la folie était la norme, où l’excentricité était un quotidien. Ce lieu, c’est le légendaire Studio 54. Lieu de plaisirs multiples et d’orgies incroyables, le Studio 54 attirait le gratin de ce que la grosse pomme comptant d’artistes et de célébrités. De Nile Rodgers à Andy Warhol, de Mick Jagger à Sylvester Stallone, pas une icône ne se prive de citer cette boite mythique comme un souvenir impérissable.

Pourtant, l’idylle du Studio 54 n’a duré que 33 petits mois, entre 1977 et 1980, une vie courte et faste qui fit de ce club une légende de la nuit, encore inégalée.

Les photographies ci dessous sont tirées de l’ouvrage « Studio 54 » du photo-journaliste suédois ©Hasse Persson, témoin privilégié de l’époque, aux éditions Max Ström.

 Pour plus de photos, par ici

Studio 1

Studio 3

stdio4-810x540

 

studio6-810x539

studio5-810x497

 

Instagram

Follow Us