Edito: Quid de la pop mainstream en 2015 ?

Le mercredi 04 février 2015 dans Music

Extrait de POPOPOP l’émission enregistrée vendredi dernier sur RadioMarais!

Est ce que oui ou non, on se fera chier en 2015 ? Il semblerait que pour ce qui est de la pop mainstream, la réponse soit … (roulement de tambours) … OUI.

betcpop-taylorswift-840x407

Cette intuition surprenante et au combien inattendue me vient d’une récente trouvaille d’une équipe de chercheurs de l’université de Vienne. Ces intellos autrichiens ont comparé l’évolution de la complexité musicale de + de 500 000 albums avec leurs volumes de ventes et sont parvenu à la confirmation scientifique de l’adage bien connu des majors: plus c’est bête, plus ça marche.
Pour ce qui est de vendre de la bétise, on a tous remarqué que les maisons de disques ont des stratégies marketing en béton armé. On sait la vendre la bêtise, on va jusqu’à utiliser des outils développés par Shazam ou Hit Predictor pour vérifier à l’avance – et avec une véracité bluffante – si tel ou tel morceau deviendra un « tube ».

 Plus c’est bête, plus ça marche

Si on ajoute à ça le fait que les radios – qui restent le lien n°1 entre la musique et le grand public – sont aux mains de conglomérats comme IHeartMedia, aka je-cœur-média pour les moins anglophones d’entre vous, ça commence à faire …
Je-cœur-média est une petite entreprise, précédemment nommée Clear Channel, qui possède pas moins de 1200 stations de radio plus de 80 chaines télé et qui a l’audace de monter des programmes dits d’entraides donnant la chance infinie à des chansons de passer plus de 150 fois par jour – rien que ça – soit une audience cumulée d’environ 245 millions de personnes.

Iggy-Azalea-Wallpapers-Widescreens-HD_58

C’est clair qu’avec ça, on voit mal comment échapper aux Katy Perry, Ed Sheeran, One Direction, Iggy Azalea ou à la femme sans nombril, ex country girl et fille de conseiller financier, l’inévitable Taylor Swift (c’est véridique) !

Une audience cumulée d’environ 245 millions de personnes

Le pire dans tout ça, vous savez ce que c’est ? Eh bien c’est qu’on s’en fout. Enfin on, c’est surtout eux, les vrais gens, ceux qui prennent déjà trop de décisions dans leur journée normale pour avoir le temps d’un peu d’exigence quand – le matin ET le soir – ils sont coincés dans les bouchons au volant de leurs Suzukis, elles aussi, Swift.
Car oui, bon nombre d’études psychologiques montrent que l’homme aime désespérément le confort, la proximité et préfère donc les chansons qui lui sont familières à celle qui correspondent vraiment à ses goûts.

une suzuki swift

Une Suzuki Swift

Vous me direz : « j’abandonne, y’en a marre, la standardisation de la musique a gagné la bataille, ça ne sert à rien de se battre ». C’est FAUX, relevez la tête, hauts les cœurs, c’est en ayant conscience de l’absurdité de ces mécanismes de guérilleros du cigare qu’on parviendra à mieux « résister ». Sachez qu’il y a toujours un point de rupture, un ras le bol, une rébellion, un pavé violemment jeté dans la marre, qui finira par les redistribuer ces putains de cartes.

Évangélisons, et, tel le pape en Asie, trainons nos potes déserteurs en concerts, branchons nous sur des Radiomarais ou des supers Nova, aidons nous de quelques bières pour faire passer le tout et montrons leur que si si au fond, l’originalité a du bon !

Le Pape en Asie

Instagram

Follow Us