Les 10 finalistes du prix Ricard SA Live

Le vendredi 23 janvier 2015 dans A l'écoute, Music

Cette année le jury du Ricard SA Live devra se décider entre ces 10 groupes, faites votre choix.

 

Balinger, Mêlant l’énergie d’At The Drive In aux mélodies déstructurées de Lee Ranaldo (Sonic Youth) et à la douceur de Jeff Buckley, Balinger est un quatuor parisien qui mène sa barque entre spleen et rage nineties sans nostalgie.

 

Banquise, Banquise est né dans la torpeur d’un hiver océanique, où le silence se transforme en une pop électronique apte à réchauffer les cœurs et les corps. Un éclectisme tiré du voyage, avec comme influences soul music, mythes pop et cadences électroniques qui donnent le son du groupe.

 

Bloum, Bloum voit le jour en 2013. Les six membres du groupe se sont retrouvés autour d’une idée : celle de construire un live où musique et image se mêlent pour former une seule et unique expérience autour de l’électro.

 

Cliché, Les chansons de l’élégant quintette bordelais s’envisagent comme une rencontre entre Air, Serge Gainsbourg et Alain Bashung, comme autant d’instantanés poétiques, atmosphériques et envoûtants

 

Fuzeta, sonnant comme un cri de ralliement, le nom de ce groupe morbihannais est d’abord une référence à un village du Portugal. (…) Ils pourraient ainsi tout aussi bien venir de la région des grands lacs américains, ces contrées d’où on ne ressort pas indemne, tout en forgeant la maturité et l’équilibre à l’origine d’une musique ambitieuse.

 

I Me Mine, le groupe se place dans le fleuron de la scène pop 60’s actuelle tout en se jouant des codes du genre. Alternant passages électro complètement dézingués et vagues psychédéliques riches en harmonies vocales, les trois garçons affichent leur univers étrange où Syd Barrett trinque avec Alex d’Orange Mécanique.

 

Jeremie Whistler, Quand il Whistler parle de sa musique c’est avec du doux dans le regard et tant de détermination dans la voix qu’on se prête à l’écoute, en espérant y perdre ses repères.

 

Monterosso, un duo electro pop issu de la rencontre entre Elle et Lui. ELLE, vient du conservatoire, du violon et du classique. Elle est folk, pop, et harmonique. LUI, est guitariste; Entre gimmick blues et cocottes funk, Il est rock, electro et analogique. La voix est aérienne, la basse souterraine, on s’envole et on plane sur la montagne rousse.

 

Parc, Un chant mélodique et direct, une rythmique chaloupée, des guitares qui chantent l’été ; Parc c’est de la pop française insouciante pour chanter les choses qui comptent.

 

Pink Noise, Un mélange de sonorités glaciales venues du post punk, de gimmicks pop qui s’impriment au fer rouge et de discotronic : l’univers de Pink Noise Party est protéiforme, se nourrissant tout à la fois du glam des 70’s, du psychédélisme, et de l’énergie du son madchester. 

Instagram

Follow Us