Un Dimanche au We Love Green

Le mardi 03 juin 2014 dans Live report, Music

Le We Love Green est un festival particulier, très familial, très « vert », où l’on mange bio et où l’on peut s’offrir une séance de Shiatsu. On y voit aussi des choses plutôt étranges, où les activités détentes deviennent obscures.

wlg

Mais c’était bien pour la musique que je m’étais déplacé en ce dimanche après midi.

J’attaque fort, avec les splendides moodoïd. Pablo Padovani, réalisateur, guitariste de Melody’s Echo Chamber, et surtout tête pensante de Moodoïd livre un show tout en rêveries psychédéliques à coup de synthés et de guitares des années 60. Accompagné de ses impeccables Moodogirls (comme j’aime les appeler), Pablo transperce de sincérité et sa voix, si perturbante, renverse.

Pabmo8

Pablo6

Pablo4

Moodogirls1

moododrum

La journée se poursuit avec le concert de Earl Sweatshirt, rappeur Américain issu du collectif Odd Future. Ca n’est pas vraiment ma spécialité, mais j’apprécie le talent et la classe du mec qui fait bouger toutes les têtes. Très bon show.

Earl1

Earl2

Earl3

Vient le tour de Jungle, véritable machine à tube, groovy, funky, happy, on danse tout du long, sans arrêter.

Jungle

Jungle2

Après avoir dépensé bien trop d’argent pour s’offrir un sandwich, c’est le moment tant attendu. La raison de l’affluence d’adolescent(e)s au Parc de Bagatelle venu(e)s voir la nouvelle idole : Lorde. Décors théâtral, lustre gigantesque au dessus de la scène, le show est plutôt classe. De bonnes chansons, une voix superbe et très bien maîtrisée, on peut dire que pour une première tournée, elle dépasse de loin ses collègues « phénomènes du moment ». Lorde est faite pour durer, et on attendra que la jeune chanteuse murisse pour occuper la scène comme les plus grands. Très bonne surprise.

LORDE5

Lorde4

Lorde2

Lorde 7

Quoi de mieux pour clôturer une journée de festival que la fureur et l’énergie de Foals? Des fois on peut se le demander tant les Anglais livrent un show parfois à la limite du métal, tout en restant impeccable. Entre jeu parfait et lâcher prise total, Foals anime cette fin de festival avec brio et clôture les concerts à grands coups de guitares saturés.

Foals1

foals2

A bientôt We Love Green!

WLG2

Instagram

Follow Us