Les différentes utilisations de GSV

"/>

Google Street View : la vie, la vraie

Le jeudi 10 avril 2014 dans Bon Plan, Lifestyle

Nous sommes en 2007 et Google lance le service Google Street View. Armés de ses 9 caméras, les Google-cars parcourent le monde entier afin de capturer au millimètre près, chaque endroit sur terre. Initialement lancé aux USA, Google Street View couvre aujourd’hui une bonne partie de la planète : de Los Angeles à Sydney, de l’Europe aux étendus les plus désertique de l’Antarctique. Le but ? Photographier les rues du monde entier, afin de pouvoir découvrir ou se repérer dans un lieu.
Aujourd’hui Google Street View est considéré comme une gigantesque source d’inspiration dans de nombreux domaines. Ce service a été détourné de sa fonction première et est devenu un véritable support média : un outil de communication et de dénonciation.

Voici quelques versions qui peuvent découler de cette expérience digitale.

Un système ultra intéractif

Le service de Google est utilisé pour nourrir certaines campagnes de communication et surtout pour certaines opérations marketings. Des évènements interactifs qui permettent de se rendre acteurs de l’opération.
En 2012, la marque de voiture Nissan lance l’opération Qstreet. La marque demande aux participants, via Google Street View, de traquer un maximum de Nissan QASHQAI et de les prendre en photo via l’Application Q Street. Celui qui capture un maximum de voitures gagne un voyage à Los Angeles.

L’outil est utilisé dans sa forme première au service de la marque. Une façon intelligente d’adopter une stratégie participative qui nous place au coeur de la marque.

Cependant certaines enseignes s’approprient, de manière innovante, l’outil Google Street View et développent un concept équivalent. C’est le cas de Carrefour qui fêtait ses 50 ans l’année dernière. L ‘enseigne a développé un système permettant de cartographier l’intégralité d’un magasin le tout à la sauce Google Street View.

Ainsi nous pouvions parcourir le magasin virtuellement via une application. Les rayons étaient devenu de véritables terrains de jeux à explorer pour gagner, bien évidemment, des surprises. De plus, des vidéos en réalité augmenté rendait l’expérience amusante et vraiment innovante.

 

Google Street Concept

Si vous êtes allé faire un tour sur Youtube ces temps-ci ( chose possible à 100%) une vidéo vous propose de visiter Marseille via Google Street View. C’est le projet « Google Night Walk » ou Promenade Nocturne qui vient d’être crée. Une application vous permet de vous plonger dans les rues de Marseille en se laissant guider par une voix off. Des vidéos, des images, des explications, l’application permet de découvrir un itinéraire à 360° de nuit et ce de façon intéractive. Google Night Walk est un intéressant projet. Immersif, il permet de découvrir toute la culture urbaine de la ville et tout vous incite à y passer du temps. On retrouve là quelques aspects du photojournalisme 2.0.

1302429-google,bWF4LTUyMHgw

Il y a quelques jours, The guardian s’amusait à intégrer les covers d’albums mythiques grâce à Google Street View. La fameuse cover des Beatles sur Abbey Road, l’album Morning Glory du groupe Oasis sur Berwick Street à Londres ou encore The Freewheelin’ Bob Dylan de Bob Dylan marchant sur Jones Street à New York.

34e3ab78-69ac-43cd-9eca-f44a4c27ae5c-620x372-810x486 120a10aa-e45d-47c4-a0b8-1b5483aba48d-620x372 46e806bb-84d7-4757-bdb5-115d2813e78c-620x372-810x486

 

Google Street View as an Art

Quel projet fantastique que de pouvoir parcourir le monde, en restant derrière son écran d’ordinateur. Google Street View est une révolution, il se positionne entre le virtuel et le réel. Chaque lieu a été photographié à un moment M. Prenant en otage quelques secondes de spontanéité.

C’est ce qu’avait compris le photographe Allemand Michael Wolf. C’est en se demandant quelle était la place de l’être humain dans la société que le projet «  We are watching you » naquit. Ainsi Michael Wolf est l’un des premiers photographes à utiliser l’outil de Google pour servir l’art. Paris Street View est une compilation de photos prises de nos vies modernes, de petit être humain, fourmillant à travers la capitale. Le photographe nous montre combien nous sommes vulnérables et fragiles. Une beauté tout à fait singulière particulièrement fascinante. On peut découvrir sur ce site, de nombreux projets menés par l’artiste de Hong Kong à New York.

psv027-thumb-500x648-26111PSV 28-thumb-500x681-26113

L’artiste Canadien Jon Rafman en a fait de même plus récemment et capture via Google Street View des personnes qui se trouvaient là à des moments fatidiques ou au contraire, sans significations particulières. Des animaux en pleines forêts, à des gangster trafiquants d’armes. Jof Rafman a passé des journées entières à parcourir le monde via l’outil Google pour immortaliser le beau, le spontané, l’immanquable. Des photos natures, prises à la seconde près oû il se passe à la fois tout et rien. Jon Rafman a pris conscience du pouvoir d’internet et de Google Street View. Cette immersion dans l’intimité de la vie elle-même. Les photos véhicules une sensibilité artistique inédites , une beauté qu’il qualifie de « neutre » mais de « privilegiée ». Les photos sont disponibles sur son site 9 eyes.

tumblr_mvksjfJHiD1qzun8oo1_1280

tumblr_mz069xLDC31qzun8oo1_1280

tumblr_mkpy0nF4ET1qzun8oo1_1280

Enfin Doug Rickard, lui ravive à travers son projet A New American Picture  les vieux démons des photographies américaines des années 30. L’artiste sévit notamment aux USA. Il dénonce l’Amérique profonde qui existe encore de nos jours, ces âmes qui êrent dans leur contrées natales. Des peintures époustouflantes, souvent pathétiques, d’un brun de vie, saisissant l’insaisissable. Le but étant de tirer une réplique intacte de notre monde, tel qu’il est. Aussi perdu soit-il.

Screen-Shot-2014-03-24-at-7-47-47-PM

site-5

thumbs_site-11

Instagram

Follow Us