En direct de Londres : King Krule

Le jeudi 10 octobre 2013 dans Live report, Music

Il est 10h dans East London, les hipsters fourmillent entre Hoxton et le Regent canal avant de pouvoir rentrer dans l’Oval Space, une de ses nombreuses warehouses reconverties en salles de concert comme il nous en manque tant à Paris.

Avec un gentil quart d’heure de retard, tout juste sorti de sa cage, l’ancien Zoo Kid aujourd’hui King Krule s’empare du trône.

Sans titre

Sur scène, un post-adolescent poil de carotte qui flotte dans son costard cravate, une canette de Red Swipe à la main. Sous son faux air de Spud de Trainspotting, on l’imagine errer  avec ses potes jusqu’à l’aube dans les trashs banlieues british, pétard au bec.

Mais le charisme d’Andy Marshal ne se tient pas à ça, c’est sa voix qui transcende toute la jeunesse londonienne.  Du haut de ses 19 ans il assure la relève Punk/New Wave de sa contrée. Qui pourrait croire qu’un tel coffre dépend de ce corps si menu. Quand certain artistes se font huer en live, King Krule lui nous délivre une performance aussi maitrisée qu’un enregistrement studio. Les instruments deviennent accessoires à côté de sa voix.

Pas étonnant que Rodaidh McDonald, producteurs de The XX ait pris le rouquin à la voix roque sous son aile. Le King n’a pa fini de régner dans les plus grandes salles…

Extrait du concert, c’est son premier single Out Getting Ribs enregistré à l’époque dans sa chambre avec ses potes.

Douce d’Ivry.

 

Instagram

Follow Us