L’apéro-mix by Nima Skill

Le lundi 30 septembre 2013 dans Music, Playlist 24h avec



BETC MUSIC – EXCLUSIVE PODCAST BY NIMA SKILL by Betcmusic on Mixcloud

– Peux tu nous parler de toi un peu ? Depuis quand tu exerces aux platines et comment es tu arrivé à ce niveau là ?

J’ai eu mes premières Technics 1200mk2 à 13 ans. J’aimais depuis petit l’Electro, le HipHop, la Funk, le Disco, le Dub, la House. A cette époque pré internet, les seuls renseignements que j’avais c’était grace au magazine Coda que j’achetais tous les mois et les conseils des plus agés autour de moi. J’ai donc commencé à acheté des disques d’Underground Resistance, des trucs House de l’époque, Chicago, Detroit, du Warp, du Hip Hop, du UK Hardcore, de la Jungle etc … qui venaient compléter mes premiers vinyls de Public Enemy, Inner City, Afrika Bambaataa, Herbie Hancock, Prélude Records, West End, Tangerine Dream, Kraftwerk, Pete Tosh…etc. Je jouais à cette époque dans des soirées privées pour les amis et leurs amis, presque tous les week-ends, ce qui me permettait de dépenser tous mes cachets dans ma passion !

C’est d’ailleurs lors d’une de ces soirées que des plus « agés » m’ont entendu jouer des tracks que eux entendaient dans les Raves et m’ont invité à jouer mes disques à une de leur party. J’ai ensuite pu poser les pieds pour de vrai dans une Rave et j’ai compris ce que voulait dire cette musique diffusée sur un énorme son ! Depuis je n’ai pas décroché, je digg des vinyls continuellement, je joue régulièrement, me suis mis à la production musicale dans divers projets et divers styles puis j’ai monté un label (Aesthetic Circle Records)… Ce qui est le plus important hormis la passion, c’est le besoin de savoir. Savoir mixer deux ou trois disques ensemble, savoir les racines de ces musiques, savoir ce qu’il se passe autour, savoir l’histoire et pourquoi on en est là. Je joue des mélanges entre toutes mes influences, de la House à la Techno, du UK Garage à l’Electro pur jus, Ghetto ou Acid et tout ce qui gravite autour.
L’esentiel étant que ça soit Raw, Dirty et que les bassins bougent !

– Tu mixes essentiellement voire tout le temps sur vinyls, est ce que c’est une règle d’or ?

Je suis un DJ « à l’ancienne » ! J’ai la fibre et la culture du vinyl que les « anciens » m’ont inculqué. Plus simplement, je prends mon pied avec des platines et des disques. Je vois le DJ non pas simplement comme un « passeur de disques » mais comme un musicien à part entière. Autant qu’un producteur, un lyricist ou un peintre. Ses instruments étant les platines vinyles et la table de mixage.

– Tu habites sur Rouen, on a accueilli deux fois des artistes de cette ville, est ce que tu peux me donner ton avis sur les soirées qu’il s’y passe ?

Pas vraiment de « scène » à proprement parlé mais un ou deux collectifs (Brimfool notamment) assez bien impliqués et appliqués essayent de faire bouger les choses dans cette ville. Mais à vrai dire je ne sors plus beaucoup à Rouen voire plus du tout car rien de bien excitant ne s’y passe pour qui aime la Techno ou la House et leurs dérivés.

– Tu peux nous citer quelques artistes qui a ton sens sont inégalables ?

Question compliquée… J’admire pas mal de producteurs et de DJ’s connus et surtout moins connus. Mes mentors, Ron Hardy, Kool Herc, The Wizard (Jeff Mills jeune), Sun Ra, King Tubby, Fela, Dance Mania (Chicago), Mike Banks, Armando, Matthew Herbert, J Dilla, Muslimgauze, Merzbow, la Jungle en 1994 ; les plus « récents » DJ Bone, Theo Parrish, Marcellus Pittman, Norm Talley, la galaxie Rhythm&Sound/Maurizio, Dan Curtin, Anthony Shakir, Blake Baxter, I-F, les 2 El-B (celui de Company Flow et le légendaire producteur UK Garage), Bogdan Raczinsky, Surgeon, Todd Osborn, Peanut Butter Wolf, Fred P, Mark Pritchard, Jamal Moss, Rob Hood, Uwe Schmidt ; les « nouveaux » Kyle Hall, Joy Orbison, Ramadanman, Blawan, Ron Morelli, Delroy Edwards, Ras G, Burial, Digital Mystikz, 2562, Skudge ; et puis les « amis » mais vraiment très talentueux, Florian Muller, Erell Ranson, Zadig, Kaneel, VVLF, Vortex, Gordon Shumway, Brawther, Birth Of Frequency, Dockside Crew, Blaise, Didier Allyne, MZKBX, Cloudmaster Weed, Oxyd, Labelle… etc

Là c’est tout ceux qui me viennent de tête mais j’en oublie plein, je pourrais faire du name dropping toute la nuit tellement il y a de choses inégalables et que je pourrais te faire découvrir !

– Bientôt sur Paris j’ai cru comprendre, heureux ?

Toujours un plaisir de jouer à Paris ! Revoir les potes, jouer avec et pour des gens motivés et connaisseurs, c’est toujours bien :)

– Le mot de la fin ?

BUY YOUR SHIT, BUY VINYL, STAY TRUE TO YOUR ROOTS, DON’T BELIEVE THE HYPE !

LIENS :

Facebook
Twitter
Bandcamp
Tumblr

Instagram

Follow Us